Cauet veut "réveiller Châteauroux"

Cauet veut "réveiller Châteauroux"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 02 janvier 2021 à 12h02

Ancien milieu de terrain très reconnu en Serie A, où il a fait les beaux jours du grand Inter de Ronaldo et Youri Djorkaeff à la fin des années 90, Benoît Cauet est le nouveau coach de Châteauroux. Il a été présenté samedi.



Benoît Cauet est devenu l'entraîneur de Châteauroux, vendredi après-midi. L'ancien milieu de terrain défensif de l'OM, Caen, Nantes et du PSG, désormais âgé de 51 ans, a connu l'apogée de sa carrière à l'Inter Milan. Chez les Nerazzurri, où il a évolué de 1997 à 2001, il a même été élu meilleur joueur du club en 1999. Et c'est aussi là qu'il a lancé sa carrière de technicien, comme il l'a rappelé samedi en conférence de presse : "J'étais au centre de formation et j'ai connu pratiquement toutes les catégories." C'était en 2006, cinq ans après son départ de l'Inter (il était ensuite allé jouer ailleurs en Italie, en France et en Suisse). Mais il ne s'est réellement lancé dans la carrière de coach principal qu'en 2019 à Concarneau, en National.

"Six mois et un objectif maintien"

"J'ai grandi là-bas, avec un président fantastique. L'expérience a été très enrichissante, c'était super la première année et un peu moins bien la deuxième..." Arrivé à la même période hivernale au coeur de la saison 2019-2020, il a été limogé la saison dernière alors que le club breton était quinzième : "On avait réussi à se maintenir avec des jeunes, puis on a mis des choses en place qui pouvaient permettre de se structurer un peu mieux." Rappelant également sa grande expérience de joueur, "25 ans de carrière", Benoît Cauet a été recruté par Jérôme Leroy, ancien de la Berrichonne (ainsi que de l'OM, Paris ou Rennes) impliqué dans un projet de reprise en cours - le club devrait passer en janvier aux mains d'investisseurs saoudiens.


"Châteauroux s'est peut-être endormi, il faut réveiller tout ça", clame Benoît Cauet, alors que sa nouvelle équipe est lanterne rouge de Ligue 2, mais avec seulement un point de retard sur le 17eme Nancy (et trois points sur Guingamp, quinzième). "C'est surtout le challenge sportif qui m'intéresse, assure-t-il. La partie interne, ça ne me regarde que très peu ! Je suis là pour six mois et un objectif maintien. Si on y arrive, on rediscutera." Son prédécesseur Nicolas Usaï avait été remercié il y a trois semaines, le 13 décembre. Les Castelroussins reprennent mardi en beauté, chez le deuxième Troyes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.