L2 - Brest : Communiqué de Jean-Marc Furlan... Un doigt d'honneur et des excuses

L2 - Brest : Communiqué de Jean-Marc Furlan... Un doigt d'honneur et des excuses©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le samedi 03 mars 2018 à 13h00

Via un communiqué publié ce samedi, l'entraîneur brestois Jean-Marc Furlan revient sur son geste déplacé qui a suivi la défaite de vendredi soir contre Tours (3-1). Le technicien breton regrette son doigt d'honneur adressé à un spectateur en rentrant aux vestiaires.

 Communiqué de Jean-Marc FurlanVendredi soir, après notre match contre Tours, j'ai été coupable d'un geste que je regrette bien sûr beaucoup aujourd'hui. Je suis quelqu'un de sanguin, on ne se refait pas, et en tant que coach, j'étais aussi évidemment en colère après la défaite de mon équipe. C'est ma seule circonstance atténuante, je le reconnais. Mais en marge des excuses que je reformule ici, je voulais aussi apporter une précision importante : ce geste était destiné à une personne, une seule, qui avait jugé bon de m'insulter. En aucun cas comme j'ai pu le lire ou l'entendre, ce doigt d'honneur était à l'adresse de la tribune Foucauld. Je n'ai rien contre les gens qui y prennent place et parmi eux il y a d'ailleurs ma famille et mes amis. J'avais beau être énervé, je ne suis pas non plus complètement fou.Je n'aurais jamais dû faire ça, j'ai une certaine obligation à garder mon sang froid et ça n'a pas été le cas. Je m'en excuse auprès des gens que ça a pu heurter.Nous avons tous vécu une soirée compliquée qu'on aurait imaginée bien meilleure alors la moindre contrariété peut parfois prendre des proportions inadaptées.Mes joueurs, mon staff et moi-même travaillons dur et parfois dans des conditions très difficiles en raison de la météo, et en résulte un surcroît de fatigue et de tension nerveuse. Alors quand tu perds contre le dernier chez toi, tu craques, c'est humain.Je ne veux pourtant pas dramatiser notre situation. Nous sommes aujourd'hui maintenus en Ligue 2 et avons dix matchs à jouer pour peut-être décrocher quelque chose de beau. Nous devons donc tous, à mon avis, garder notre calme, moi le premier, car notre situation n'est pas la pire et que l'énervement ne résout rien, je sais de quoi je parle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.