Divers : L'ancien gardien Bruno Martini a fait un arrêt cardiaque

Divers : L'ancien gardien Bruno Martini a fait un arrêt cardiaque©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 12 octobre 2020 à 21h12

Bruno Martini, ancien gardien d'Auxerre, Montpellier et de l'équipe de France, a subi un arrêt cardio-respiratoire, lundi après-midi. Il est hospitalisé en soins intensifs.



Triste nouvelle pour les passionnés de l'AJ Auxerre et de Montpellier. L'ancien gardien de but de l'AJA et actuel directeur adjoint du centre de formation du MHSC, Bruno Martini, a été victime d'un arrêt cardiaque lundi. Révélée par le site Métropolitain, l'information a ensuite été confirmée par l'AFP et L'Equipe. Aujourd'hui âgé de 58 ans, l'ex-portier de l'équipe de France dans les années 1990 a subi un arrêt cardio-respiratoire en début d'après-midi au centre d'entraînement de Grammont (proche périphérie de Montpellier) et été évacué au centre de réanimation de l'hôpital Arnaud de Villeneuve. Martini y suit depuis des soins intensifs.

31 sélections avec l'équipe de France

Homme discret, Bruno Martini a été formé à l'AJ Auxerre avec qui il s'est révélé. Passé également par Nancy entre 1983 et 1985, sacré champion d'Europe chez les Espoirs en 1988 avec notamment Eric Cantona, Laurent Blanc, Stéphane Paille, Franck Sauzée, Bernard Casoni et Vincent Guérin, il est arrivé en équipe de France A derrière Joël Bats et a cumulé 31 sélections dans le but des Bleus de 1987 à 1996. Martini avait ensuite transmis le relais à Fabien Barthez.

Une Coupe de France au palmarès

Le dernier rempart avait rejoint Montpellier durant l'été 1995 et mis un terme à sa belle carrière en 1999. A son palmarès : une Coupe de France en 1994 avec Auxerre sous les ordres de Guy Roux. Bruno Martini avait ensuite intégré la Direction Technique nationale et entrainé les gardiens de l'équipe de France de 1999 à 2010. Avec Pascal Baills, il avait assuré un intérim de courte durée à la tête de Montpellier après la démission de Rolland Courbis en décembre 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.