Rodez : Enzo Zidane est à la recherche du plaisir

Rodez : Enzo Zidane est à la recherche du plaisir©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 23 juillet 2021 à 23h00

Engagé pour une saison en faveur de Rodez (Ligue 2), Enzo Zidane a confié certaines de ses ambitions dans un entretien accordé à L'Equipe. Âgé de 26 ans, il aspire à retrouver de la confiance et du plaisir dans un environnement qu'il considère comme tranquille et propice à son épanouissement.


Libre de tout contrat depuis octobre et son départ d'Almeria, Enzo Zidane a rejoint Rodez le 9 juin dernier pour une saison lors de laquelle il évoluera en tant que milieu de terrain en Ligue 2. À la veille d'affronter Caen lors du championnat de France de seconde division - samedi, 19 heures - le fils de Zinédine Zidane s'est confié dans un entretien accordé à L'Equipe. Il a notamment mis en exergue son besoin de retrouver certaines sensations, perdues depuis trop longtemps à son goût. Si sa mère, Véronique, est originaire d'Onet-le-Château, près de Rodez, le joueur a été motivé par l'aspect sportif proposé. "Ici, j'avais envie de tenter car je sais que je vais être bien, dans le sens où c'est un club familial, tranquille, où je vais m'épanouir, sans pression. Et j'aime la région, c'est nature, tranquille, tout ce que j'aime. Ces dernières années n'ont pas été faciles pour moi depuis mon départ de Madrid. J'ai besoin de stabilité, d'un endroit où je peux reprendre confiance et du plaisir", a-t-il confié.

"Je ne suis pas le fils de"

Marqué par ses expériences passées, pas forcément positives au Deportivo Alaves, puis dans des clubs suisses, et portugais, l'ancien joueur de la réserve du Real Madrid n'a pas eu l'impression de bénéficier d'un traitement de faveur dans le groupe dirigé par Laurent Peyrelade. "Moi, je suis Enzo, je ne suis pas le fils de. Tout le monde m'a pris comme ça. Je suis assez timide, réservé, surtout au début. Cela prend du temps avant que je m'ouvre mais là, cela a été plus facile car c'est plus familial, on se sent bien. Je n'ai pas senti de différence entre moi et les nouveaux arrivant", a clamé le natif de Bordeaux, qui portera le numéro 5, le même que celui  de son père lors de son époque de joueur au Real Madrid.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.