Pour Sochaux, "le football est magique"

Pour Sochaux, "le football est magique"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 18 mai 2022 à 09h55

Vainqueur lors d'un prébarrage au scénario assez fou du Paris FC, qui a manqué deux penalties, le FC Sochaux retrouvera Auxerre au prochain tour, et savoure.



"On est passé par tous les scénarios possibles." Omar Daf était forcément soulagé mardi soir, après la victoire arrachée par son équipe de Sochaux sur la pelouse du Paris FC en prébarrage d'accession à la Ligue 1 (2-1). Un succès acquis dans un stade de Charléty un peu plus garni que d'habitude, surtout grâce aux visiteurs, après un match assez fou qui a vu les locaux manquer deux penalties dans le premier quart d'heure puis évoluer à dix toute la deuxième période avant que Maxime Do Couto n'offre la qualification aux Sochaliens dans le temps additionnel. "L'entame a été catastrophique. Cette équipe du PFC a eu des balles de match pour vraiment plier le match dans le premier quart d'heure. Mais on s'est réorganisé et on a été beaucoup plus solides. Et les faits de jeux tournent en notre faveur", a encore reconnu l'entraîneur doubien au micro de beIN Sports.

Daf : "On n'a pas paniqué"

L'ancien défenseur n'en menait effectivement pas large après l'ouverture du score de Mahame Siby (8e), un but intercalé entre les deux penalties ratés (4e et 14e). Mais Steve Ambri a fini par égaliser (45e+1), juste après l'expulsion de Moustapha Name (43e), auteur du premier manqué à 11 mètres. "Ce que je voulais, c'est que les garçons restent calmes, a poursuivi Daf. Le football est magique, il faut y croire jusqu'au bout. On n'a pas paniqué, on ne s'est pas désorganisé et on a poussé petit à petit cette équipe à la faute." Mais il ne compte pas s'arrêter là, alors que ses hommes vont poursuivre leur parcours vendredi à Auxerre, pour gagner le droit d'aller défier en barrage le 18e de Ligue 1 (Metz ou Saint-Etienne), et espérer ainsi retrouver l'élite pour la première fois depuis la saison 2013-2014. "On est des compétiteurs, on en veut plus, reconnaît le Sénégalais. On va continuer à faire ce qu'on sait faire. Je suis fier d'eux, mais ce n'est pas fini. Il y a un match à Auxerre, il faut aller chercher un match de plus là-bas."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.