Ligue 2 : L'UNFP vole au secours d'Adli

Ligue 2 : L'UNFP vole au secours d'Adli©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 12 août 2021 à 22h20

A un an de la fin de son contrat à Toulouse, Amine Adli refuserait de partir cet été et se retrouve en conflit avec sa direction. L'UNFP est montée au créneau ce jeudi.


Auteur d'une saison on ne peut plus remarquable avec Toulouse en Ligue 2, Amine Adli a explosé. Il a reçu la reconnaissance et la distinction personnelle du Trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 2. Celui qui a marqué huit buts en 33 apparitions sous le maillot violet du TFC attise les convoitises. Et pas n'importe lesquelles. D'après les mots de son président, Damien Comolli, recueillis dans La Dépêche, le club haut-garonnais aurait reçu deux offres, "une d'un club du Top 5 européen pour 10 millions d'euros, et une du Top 15 européen pour 12 millions d'euros".

Adli écarté du groupe pro !

Bien qu'il a volontiers écarter le Bayern Munich, Damien Comolli a admis qu'il s'agissait de "deux clubs étrangers gigantesques. Et qui jouent la Champions League et le titre dans leur championnat respectif tous les ans" sans en rajouter plus. Plutôt flatteur. Néanmoins, un problème de taille subsiste selon le dirigeant toulousain car Amine Adli a refusé de prêter une quelconque attention à ses deux prétendants. Inadmissible pour Damien Comolli qui a déclaré "Amine Adli n'est plus à disposition de l'entraîneur. Et ce, jusqu'au 1er septembre au moins" soit la date de la fin du marché des transferts.



"Il n'est pas exclu du groupe, il s'entraînera mais ne jouera plus les matches" a poursuivi le patron du TFC qui ne digère pas la décision de son joueur. Or, cette décision unilatérale n'est pas du goût de l'Union Nationale des Footballeurs Professionnels. "Amine Adli doit pouvoir exercer pleinement son métier !" s'est offusqué le syndicat. Celui-ci dénonce une privation "du droit d'exercer son métier" ainsi qu'un manquement au "respect de l'homme et du contrat de travail". L'UNFP accuse Damien Comolli de sanctionner Amine Adli pour des raisons purement financières et non pas sportives ou disciplinaires. Elle demande en conclusion de son communiqué la réintégration du joueur au groupe professionnel et se dit prête à intervenir auprès des deux parties pour trouver une solution à ce litige. Un dossier à suivre de très près ces prochains jours...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.