Ligue 2 : L'ASNL touche le fond

Ligue 2 : L'ASNL touche le fond©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 26 février 2018 à 22h37

Lorient est venu s'imposer à Nancy ce lundi soir (0-2), en clôture de la 27eme journée de Ligue 2, plongeant un peu plus le club lorrain dans la crise.

Depuis sa création dans les années 1960, jamais l'AS Nancy-Lorraine n'a connu la troisième division. Pourtant, le club lorrain n'a jamais été aussi près de connaître si triste expérience. 17eme de Ligue 2, Nancy a encore perdu ce lundi soir, à domicile, face à Lorient, en clôture de la 27eme journée de championnat. Face à des Merlus dans le dur depuis plusieurs semaines et légèrement décrochés dans la course à la montée, les hommes de Patrick Gabriel n'ont rien montré et n'ont jamais été en mesure de se révolter. Marveaux a ouvert le score peu avant la demi-heure sur penalty, après une main de Bassi à l'entrée de la surface, jugée trop décollée du corps par l'arbitre (25eme). Revenus sur le terrain avec toujours aussi peu d'inspiration dans le jeu, les Nancéiens ont vu leurs espoirs de retour être réduits à néant dès les premières minutes de la deuxième période.Sur un coup-franc excentré, Rose a vu sa tête repoussée par la barre. Mais le ballon est revenu sur Le Goff, qui a pu le pousser au fond des filets tout tranquillement (50eme). Dans les dix dernières minutes, l'ASNL aurait pu obtenir un penalty pour une main de Saad, mais ce n'était décidément pas la soirée des Lorrains. Le problème, c'est que la situation dure pour le club du président Jacques Rousselot. A onze journées de la fin de la saison, Bourg-en-Bresse, 18eme et barragiste, ne compte qu'un point de retard sur Nancy. L'heure est grave, très grave. Pour preuve, cette statistique terrible : aucun succès à Marcel-Picot depuis le mois de septembre ! Alors que Lorient, de son côté, grimpe à la 8eme place et revient à une longueur du 5eme, Clermont. Après cinq matchs sans succès, l'équipe de Mickaël Landreau se relance, avant un match très important au Moustoir face au Havre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU