Ligue 2 : Guingamp arrache le nul face à Caen

Ligue 2 : Guingamp arrache le nul face à Caen©Media365

Thomas Siniecki : publié le lundi 22 février 2021 à 23h00

Beau spectacle lundi soir au Roudourou, pour conclure la 26eme journée de Ligue 2 entre Guingamp et Caen. Les deux équipes ont partagé les points (2-2) et au vu du scénario, il est bien difficile de savoir qui a le plus de regrets.

Ça reste un septième match de championnat sans victoire pour les Guingampais, qui restent même sur un seul succès en 19 rencontres. Mais ce n'est pas le pire de la série, loin s'en faut, pour l'En Avant qui est revenu de loin pour accrocher le nul contre Caen (2-2). Alors que les Normands menaient tranquillement 2-0 juste avant l'heure de jeu, grâce à Oniangue (26eme) puis Alexandre Mendy (55eme), le coach Frédéric Bompard a effectué trois changements et les Bretons ont alors démarré leur match. Et ils n'ont pas fait semblant, revenant par Pierrot (66eme) puis Sikou Niakaté (71eme). Sullivan Péan a alors dû sauver les meubles dans le but, à plusieurs reprises (75eme, 90eme+4), pour sauver ce qui pouvait encore l'être et garder un point.

"C'est notre faute, on a perdu le fil et on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes", regrette Anthony Goncalves sur beIN SPORTS. Sans surprise, Pascal Dupraz est plus direct : "Quand on mène 2-0, quel que soit le niveau, on ne doit pas sortir du match et faire des gestes techniques venus d'ailleurs. On ne doit pas masquer des passes de 40 mètres plein axe quand on est défenseur central, on ne doit pas se faire déborder lorsqu'on est latéral alors qu'il n'y a pas de décalage... Il y a beaucoup de choses à maîtriser. Voilà ce qui différencie les bons joueurs, on en a beaucoup, des très bons joueurs, on n'en a pas assez mais j'espère que certains d'entre nous le deviendront... C'est bien d'avoir confiance quand on mène 2-0, mais il ne faut pas sortir d'un cadre simple, juste et rigoureux."

"Malheureusement on ne prend qu'un point, mais comme tout le monde j'ai aimé la réaction, concède de son côté Frédéric Bompard. J'aurais aimé gagner 3-2, on a fait les efforts pour ça." La question, dans un club en plein tumulte et qui demeure 17eme à deux points de Chambly, virtuel barragiste : l'ancien adjoint de Rudi Garcia va-t-il poursuivre sa mission, lui qui secondait Sylvain Didot puis Mecha Bazdarevic cette saison avant d'être propulsé n°1 : "J'ai toujours envie, c'est mon métier d'entraîner. Je n'ai jamais été là pour poser des coupelles."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.