Ligue 2 : Auxerre revient dans la course

Ligue 2 : Auxerre revient dans la course©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 17 avril 2021 à 22h07

Auxerre, vainqueur de Nancy (3-2) samedi soir lors de la 33eme journée de Ligue 2, se replace totalement en vue des barrages. A cinq matchs de la fin de la saison, il y aura bien une lutte à six pour tenter de rejoindre l'élite.



La lutte pour la montée sera féroce jusqu'au bout, et terriblement passionnante. Toulouse, dans le sillage de Troyes un peu plus tôt contre Caen, a décroché la même victoire minimale mais ô combien déterminante face à la lanterne rouge Châteauroux (1-0). Le TFC reprend ainsi la deuxième place avec deux points d'avance sur Clermont - pour rappel, seules les deux premières places donnent des tickets directs pour la Ligue 1, les places de 3 à 5 envoyant les équipes concernées en barrages.

Et l'autre grand enseignement de la soirée, avec les deux nuls de Grenoble à Dunkerque (1-1, les Isérois sont passés à neuf peu avant l'heure de jeu, après deux cartons rouges coup sur coup) et du Paris FC à Rodez (2-2), c'est le retour officiel d'Auxerre dans la lutte pour ce top 5, après le succès arraché par l'AJA devant Nancy (3-2) grâce à un ultime but de Coeff à la 84eme minute. Les Auxerrois n'ont plus que deux petits points de retard sur les Parisiens, cinquièmes. Aussi incroyable que ça puisse paraître, les joueurs de Jean-Marc Furlan sont les seuls à avoir enchaîné deux victoires en deux matchs parmi les six premières équipes du championnat. Preuve, s'il en était besoin, de la tension de cette fin de saison...

"On a gagné dans le dur, c'était spectaculaire et intéressant, sourit goulûment Furlan (sur beIN SPORTS). Ce match me faisait flipper, car Nancy a gagné à Clermont et à Troyes, ils sont dans les premiers de la phase retour... Ils ont des valeurs et l'ont montré en seconde période. On peut être très brillants puis manquer un peu de peps, mais dans l'ensemble je suis satisfait de l'investissement, c'est bien. Je croise les doigts, j'espère que ça va continuer." Sous les yeux de Guy Roux, l'objectif, bien sûr, n'est plus au maintien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.