Le torchon brûle à Sochaux !

Le torchon brûle à Sochaux !©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 28 avril 2018 à 14h05

En milieu de tableau, Sochaux vit pourtant une saison agitée en dehors du terrain. Les supporters ont fait part de leur ras-le-bol vendredi contre Lorient, au point d'interrompre la rencontre.

Il ne fait pas bon d'être un club historique en Ligue 2 cette saison. Nancy, Lens et à un degré moindre Auxerre vivent une saison des plus compliquées. Pour Sochaux, le constat est tout autre puisque le maintien est déjà bien assuré mais la situation extra-sportive a plongé le club dans la crise. Racheté il y a deux ans par le groupe chinois, Ledus et Mr Li, ce dernier n'a pas tenu les promesses faites à son arrivée. Peu d'argent injecté et la menace brandie par la DNCG d'une relégation à titre conservatoire. Dos au mur, le président chinois n'a pas eu d'autres choix que de « vendre » le club aux Espagnols du Deportivo Alavés. L'annonce en a été faite mercredi assurant « que le Baskonia-Alavés sera responsable de la gestion globale du FCSM durant trois saisons. »

Une situation précaire pour le club du Doubs, actuellement dixième de Ligue 2. Après avoir manifesté leur mécontentement depuis quelques semaines face aux décisions de Mr Li, les supporters sochaliens en ont ras-le-bol et n'acceptent pas ce rachat espagnol. Contre Lorient vendredi soir, ils ont brandi des banderoles « Vous avez tué le FCSM » mais ont aussi entraîné l'arrêt temporaire de la rencontre. A dix minutes du terme, ils ont fait irruption sur la pelouse et ont jeté des fumigènes ce qui a poussé l'arbitre à interrompre le match pendant quatre minutes. Peter Zeidler, le coach sochalien, ne cachait pas son désarroi à la fin du match mais il semble que la situation n'aille qu'en s'empirant.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU