L2 : Spectateurs, diffusion, Zidane... Le point avant la reprise

L2 : Spectateurs, diffusion, Zidane... Le point avant la reprise©Media365

Mathieu Canac, Media365 : publié le vendredi 23 juillet 2021 à 23h50

Ce samedi, à partir de 15h avec le match entre Bastia et Nîmes en ouverture, le championnat de Ligue 2 va reprendre sur les pelouses. Voici plusieurs bonnes raisons de suivre cette saison 2021-22.



Si le huis clos donne une mine tristounette au Stade olympique de Tokyo - foutue Covid-19 - les tribunes de Ligue 2 vont elles avoir plus fière allure. Alors que la compétition reprend ce samedi pour le deuxième échelon du football professionnel français, le public va de nouveau pouvoir donner de la voix. Et sans aucune jauge de limitation. "Les concertations que nous menons dans le milieu sportif montrent une bonne compréhension du pass sanitaire, explique le Premier ministre Jean Castex lors d'une interview accordée à L'Équipe en fin de semaine dernière. Si tout le monde dans l'enceinte a son pass, il n'y a pas de raison que l'on ne puisse pas regarder du sport."

La Ligue 2 en clair

Pour ceux qui ne prévoient pas d'aller soutenir leurs équipes sur place, autre bonne nouvelle : la Ligue 2 est désormais diffusée gratuitement. Après une décennie sur beIN SPORTS, elle fait ses cartons pour prendre ses quartiers sur La chaîne L'Équipe. Cette dernière jouit d'un accord avec Amazon, repreneur original des droits, pour retransmettre le multiplex du samedi soir. Pour animer les week-ends et jouer des coudes dans la course à la Ligue 1, plusieurs équipes s'avancent en favorites. Parmi elles, des anciens pensionnaires de l'élite, mais aussi des participants malheureux des derniers play-offs.


Les favoris

Respectivement dernier et avant-dernier de Ligue 1 l'an passé, Dijon et Nîmes s'espèrent en prétendants à la montée. S'ils venaient à confirmer leurs ambitions, les Bourguignons pourraient être en concurrence avec Grenoble, Toulouse et le Paris FC. Les Parisiens, désormais entraînés par Thierry Laurey - ex-coach de Strasbourg - nourrissent de belles ambitions. 5emes du championnat l'an passé, ils s'étaient inclinés au premier tour des barrages contre les Grenoblois, 4emes, battus par les Toulousains, 3emes, eux-mêmes vaincus sur la dernière marche par des Nantais 18emes de Ligue 1. Logique respectée, en somme.

Le retour de Bastia

Passé de la L1 au National 3 en 2017 en raison de problèmes financiers, Bastia pourrait être une des attractions de cette saison. Après deux montées successives, la dernière en dominant nettement le National 1, les Corses se verraient sans doute bien jouer les trouble-fêtes. Un statut que Rodez ne brigue pas, du moins pour le moment, mais le club aveyronnais devrait attirer les regards des curieux. Un Zidane figure dans son effectif. Enzo. L'aîné des quatre fils du surnommé "Zizou."


Un Zidane à Rodez

Milieu de terrain comme papa, il évolue toutefois sous le nom de sa mère : Fernandez. De quoi, sans doute, s'enlever un peu de pression. Après avoir connu le prestige du Real Madrid, son club formateur avec lequel il a fait deux apparitions en Liga, il est ensuite passé par Alavés (Liga), Lausanne (D1 suisse), Majadahonda (D2 espagnole), Aves (D1 portugaise) et Alméria où il a pris part à quatre rencontres l'an passé. A 26 ans, il est venu tenter sa première expérience en France avec l'objectif de redonner le sourire à sa carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.