L2 (play-off 2) : Un match dingue et Ajaccio prend rendez-vous avec le Téfécé !

L2 (play-off 2) : Un match dingue et Ajaccio prend rendez-vous avec le Téfécé !©Media365

Raphaël Brosse, publié le dimanche 20 mai 2018 à 22h06

L'AC Ajaccio est venu à bout du Havre à l'issue d'une rencontre marquée par quatre expulsions et conclue sur une séance de tirs au but (2-2, 5-3 t.a.b.).

C'était écrit : ce match allait forcément sortir de l'ordinaire. Initialement programmé vendredi soir, le play-off 2 de Ligue 2 entre l'AC Ajaccio et Le Havre avait été reporté en raison d'incidents survenus à l'extérieur du stade François-Coty. Cible de plusieurs projectiles, le bus du HAC était tombé en panne et les joueurs normands avaient refusé de rejoindre l'enceinte à pied. Ce dimanche, Oswald Tanchot et ses hommes ont pu arriver à bon port afin de disputer cette rencontre, qui a débuté avec un superbe coup d'éclat. Lancé par une déviation de Moussa Maazou, Ghislain Gimbert a expédié un missile du droit dans le petit filet opposé de Yohann Thuram (1-0, 17eme). Globalement dominateurs pendant la première demi-heure, les Ajacciens ont ensuite vu leurs adversaires s'enhardir. Parti à la limite du hors-jeu, Alexandre Bonnet a éliminé Jean-Louis Leca avant de délivrer un caviar à Jean-Philippe Mateta, qui ne s'est pas fait prier pour égaliser (1-1, 37eme). Le jeune attaquant prêté par Lyon a même cru donner l'avantage aux siens une poignée de secondes plus tard, mais son but a été refusé pour une faute peu évidente (39eme).

Un penalty, quatre cartons rouges et une égalisation sur le gong


Plutôt équilibrée, la deuxième période n'a permis à aucune des deux formations de se détacher au tableau d'affichage malgré des opportunités pour Mateta (61eme), Alimami Gory (67eme) ou encore Joris Sainati (71eme). Disputée jusque-là dans un état d'esprit plutôt correct, la partie a viré au grand n'importe quoi lors des prolongations. Mathieu Coutadeur est expulsé pour avoir bousculé l'arbitre dans la surface de l'ACA (108eme), ce qui a occasionné un penalty transformé par Mateta (1-2, 110eme). Déjà très présente, la tension est montée d'un cran en raison de la célébration du buteur normand, qui s'est bouché les oreilles en regardant le public corse. La situation a complètement dégénéré, des joueurs en sont venus aux mains et M.Schneider, lui, a sévi : Mateta, Sainati et Bain ont tous trois été priés de regagner les vestiaires. A neuf contre neuf, les Corses ont poussé afin d'arracher l'égalisation. Ce qu'ils sont parvenus à faire grâce à Mady Camara, qui a trouvé le chemin des filets d'une reprise du droit de l'extérieur de la surface (2-2, 120eme+6).

Au bout du suspense, Ajaccio prend rendez-vous avec Toulouse


Revenus de nulle part, Kévin Lejeune et ses coéquipiers n'ont pas tremblé lors de la séance de tirs au but. Leca a repoussé la tentative de Zinédine Ferhat et Gimbert, premier buteur de la soirée, a mis un terme au suspense en prenant Thuram à contre-pied (2-2, 5-3 t.a.b.). Les joueurs d'Olivier Pantaloni ont alors pu exulter et communier avec un public en liesse, laissant les Havrais à leur détresse. Ajaccio a donc décroché son ticket pour le barrage au terme d'une lutte suffocante et qui laissera certainement des traces. Car la suite des événements arrive très vite. L'ACA recevra Toulouse mercredi, avant de se rendre au Stadium le dimanche 27 mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.