L2 (play-off 1) : Dans une fin électrique, Le Havre peut continuer à rêver de la Ligue 1

L2 (play-off 1) : Dans une fin électrique, Le Havre peut continuer à rêver de la Ligue 1©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mardi 15 mai 2018 à 23h05

Dans ce premier tour des play-offs de la Ligue 2, Le Havre n'a pas tremblé à domicile contre Brest (2-0) malgré une fin de match tendue. Les Havrais joueront Ajaccio vendredi pour savoir qui ira défier le barragiste de la Ligue 1.

Dans ces play-offs nouvelle génération, la première rencontre cruciale pour l'accession à la Ligue 1 a tourné à l'avantage du Havre. Les Normands ont maîtrisé les débats contre Brest (2-0) au stade Océane pour continuer à rêver de l'élite. Après une fin de saison en boulet de canon (6 victoires sur les 7 dernières journées), les hommes d’Oswald Tranchot ont surfé sur leur dynamique. Délaissé par une partie ses supporters lors de la 38eme journée contre Tours pour cause de tribune suspendue, le HAC a cette fois-ci pu compter sur le soutien populaire pour se sortir d’un mauvais piège.

Le bijou de Fontaine

Devancé par leur adversaire du jour au classement, Brest a pourtant choisi de mettre directement la pression sur le but de Thuram. Une domination dans les chiffres mais stérile puisque le gardien havrais n’a jamais semblé être inquiété dans cette rencontre. Meilleur buteur du club durant la saison, Mateta n’a pas été à son avantage devant le but mais a été parfaitement suppléé par Fontaine. Alors que les deux équipes se dirigeaient vers un score nul et vierge à la pause, le milieu offensif a réussi une action de grande classe pour délivrer les siens (38eme). Logiquement devant au score, le club normand s’est contenté de maîtriser les assauts brestois en seconde période, même s'il a fallu une intervention à bout portant de Bain pour empêcher Diallo d’égaliser juste après la pause (48eme).

Le Havre se pénalise avant Ajaccio

Certainement, un tournant dans cette rencontre puisque les différents changements tactiques de Furlan n’ont rien changé face au bloc bas havrais malgré des tentatives lointaines (72eme). Mieux. Ce sont les coéquipiers de Ferhat qui se sont mis à l’abri à quelques minutes de la fin du match. Sur un bon débordement de Moussiti Oko, le capitaine Bonnet a crucifié Larsonneur et donné l’avantage qu’il fallait (2-0, 88eme) après l'avoir manqué de peu à l'heure de jeu. Ce but du break a eu pour conséquence une fin de match électrique. Non pas en termes d’occasions mais bien d’échauffourées. Butin a été exclu par M.Millot pour s’être montré trop virulent (88eme), avant que Youga et Furlan n’en viennent presque aux mains sur un attroupement général (90eme). Cette fin de match gâchée laisse un goût amer surtout pour le HAC qui devra faire sans son milieu de terrain centre-africain vendredi contre l'AC Ajaccio. L'ultime marche à franchir avant de se frotter au barragiste de la Ligue 1.

Oswald Tanchot (entraîneur du Havre) au micro de beIN Sports
C’était extrêmement tendu. A 2-0, Brest a fait en sorte que ça dégénère. On était dans notre match, calme. Il s’est passé ce que l’on pensait ce lundi, avec des joueurs qui voulaient nous faire perdre notre sang froid. Le joueur qui devait ne pas terminer la rencontre a été jusqu’au bout… On perd notre contrôle. Il y a eu une injustice car il y a eu un mauvais coup. Tout le monde l’a vu, sauf l’arbitre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.