L2 : Lens s'en sort aux tirs au but contre le Paris FC et se qualifie pour le play-off 2

L2 : Lens s'en sort aux tirs au but contre le Paris FC et se qualifie pour le play-off 2©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 21 mai 2019 à 23h40

Rejoint au score dans le temps additionnel par le Paris FC, Lens s'est finalement imposé aux tirs au but à Charléty mardi (1-1, 4-5 TAB). Le Racing est qualifié pour le play-off 2, qu'il disputera à Troyes vendredi (18h00), avec comme objectif une place pour le barrage d'accession contre le 18eme de L1.

La joie immense des 7 000 supporters lensois ayant fait le déplacement jusqu'à Paris en pleine semaine était à la hauteur du scénario. Ils étaient ivres de bonheur après le dernier tir au but de la séance, transformé par Guillaume Gillet pour envoyer Lens en finale des play-offs de L2 aux dépens du Paris FC (1-1, 4-5 TAB). Déjà malheureux pendant le match, avec un coup-franc surpuissant envoyé sur la barre (31eme), Romain Perraud est le seul à avoir raté lors des tirs au but, trouvant le poteau de Jean-Louis Leca. Les Lensois doivent désormais enchaîner avec un deuxième déplacement en trois jours, à Troyes vendredi (18h00), avec comme possible récompense un ticket pour le barrage d'accession contre le 18eme de L1 la semaine prochaine.


Lens a trop vite arrêté de jouer

Les hommes de Philippe Montanier ont toutefois bien failli se mordre les doigts de leur manque d'ambition ce mardi. Auteurs d'une excellente entame de match, ils avaient logiquement pris les devants au score au quart d'heure de jeu. Thierry Ambrose avait ainsi conclu une attaque rapide lancée par la récupération de Cheick Doucouré, avec le relais de Souleymane Diarra et le centre impeccable de Yannick Gomis (0-1, 16eme). Au lieu de les libérer, cette ouverture du score a bridé les Lensois, qui ont vite arrêté de jouer. Le PFC s'est dès lors installé dans le camp adverse et a fait peser une pression constante sur le but nordiste. A défaut d'être réellement menaçants dans ce match avec beaucoup plus d'intensité, bien aidée par un Charléty bouillant, que de qualité technique, les joueurs de Mecha Bazdarevic ont eu le mérite de ne rien lâcher.

Jonathan Pitroipa (Paris FC) vs Guillaume Gillet (Lens)

Une égalisation confuse pour le Paris FC

Et c'est ainsi qu'un miracle s'est produit dans le temps additionnel. A la tombée d'un long dégagement de Vincent Demarconnay, Jonathan Pitroipa a hérité du ballon à l'entrée de la surface et servi Marko Maletic, qui a trompé Leca dans un angle fermé. L'arbitre assistant avait levé son drapeau pour signaler une position de hors-jeu de l'international burkinabé au départ. Mais il était en réalité remis en jeu par une déviation préalable d'un de ses coéquipiers, ce que Frank Schneider avait bien analysé. But accordé et compteur remis à zéro (1-1, 90eme+3). Comme par hasard, les Lensois se sont alors remis à jouer. Mais ils n'en avaient plus suffisamment dans le moteur pour faire la différence. C'est pour ça qu'ils ont finalement dû s'en remettre aux tirs au but pour s'en sortir. Tant nerveusement que physiquement, ils pourraient le payer vendredi face à l'ESTAC. A moins que cette victoire au bout de la nuit ne leur donne un élan pour les guider jusqu'à un retour en L1, que le peuple sang et or attend depuis 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.