L2 : Le Havre et Valenciennes accrochés, Rodez dans le Top 5

L2 : Le Havre et Valenciennes accrochés, Rodez dans le Top 5©Media365

Rédaction , publié le vendredi 13 septembre 2019 à 22h00

Lors de la 7eme journée de Ligue 2, Le Havre et Valenciennes, tenus en échec par le Paris FC (0-0) et Sochaux (0-0), ont raté l'occasion de s'échapper en tête du classement. Tombeur du Mans (4-1), le promu Rodez investit le Top 5.

Le Havre et Valenciennes laissent passer une occasion

En attendant le choc entre Clermont et Lorient samedi (14h45), Le Havre et Valenciennes avaient l'occasion de faire une bonne opération en tête du classement de L2. Mais le HAC et VA n'ont pris qu'un point ce vendredi. Les Normands ont concédé le nul à domicile contre le Paris FC (0-0), toujours en attente de sa première victoire de la saison. Mais les Parisiens pourront se satisfaire d'avoir arraché un point chez un candidat à la montée malgré une seconde période passée à 10, suite à l'expulsion de Mohammed Rabiu dans le temps additionnel de la première. Sauvé par sa barre en fin de rencontre, Vincent Demarconnay a réussi son premier clean-sheet de la saison, après avoir été le recordman dans l'exercice en Europe en 2018-19. Le Havre a aussi terminé à 10, avec le carton rouge infligé à Pape Gueye (85eme). Fin de série pour Tino Kadawere, auteur de 9 buts sur les 6 premières journées de L2. Valenciennes a ramené de son côté un nul pas si mauvais de Sochaux (0-0). Dominateurs dans l'ensemble, les Lionceaux ont manqué de justesse dans le dernier geste pour concrétiser leur supériorité. Ils restent toutefois invaincus à domicile cette saison.


La bonne surprise Rodez se confirme

Rodez a enchaîné un troisième match sans défaite en s'imposant dans un duel de promus contre Le Mans (4-1). Menés 2-0 à la mi-temps, les Manceaux ont relancé le suspense par Vincent Créhin (55eme), tout juste entré en jeu. Mais ils ont été réduits à 10 peu après à cause de l'expulsion de Dorian Lévêque (62eme). Les Rodéziens en ont profité pour dérouler grâce notamment à un but d'Ugo Bonnet, auteur d'un doublé pour le surprenant 5eme, loin devant Le Mans (18eme). Rodez est coincé entre Troyes et Chambly. L'ESTAC s'est imposée à la dernière minute contre Caen (2-1) sur une frappe de Dylan Chambost (92eme). Malherbe pensait tenir le nul suite à l'égalisation de Baïssam Sankoh, auteur de son 3eme but cette saison, alors qu'il n'avait jamais marqué en pro jusque-là. Cette nouvelle contre-performance intensifie la pression sur l'équipe de Rui Almeida (16eme). Du côté de Chambly, le retour sur terre s'est révélé brutal à domicile contre Auxerre (1-4). L'AJA a fait exploser dans la dernière demi-heure une défense qui n'avait pas encore encaissé de but. Arrivés à Auxerre de Nice en fin de Mercato, Eddy Sylvestre et Mickaël Le Bihan ont marqué.


Guingamp ne décolle toujours pas

L'En Avant n'arrive toujours pas à enchaîner. Après son succès à Lorient avant la trêve internationale (0-1), Guingamp est retombé dans ses travers contre Nancy (1-1). Les hommes de Patrice Lair regretteront de ne pas avoir tenu plus longtemps leur avantage suite à l'ouverture du score de Mehdi Merghem (5eme), Makhtar Gueye lui répliquant cinq minutes plus tard (10eme). Les deux équipes restent ainsi dans la deuxième moitié du tableau (l'EAG 12eme, l'ASNL 14eme). Un penalty transformé par Terell Ondaan a offert à Grenoble son premier succès de la saison, à Niort (0-1). Le GF38 grimpe au 15eme rang, alors que les Chamois sont stoppés dans leur élan après cinq matchs consécutifs sans perdre. L'AC Ajaccio a enfin concédé le nul contre Orléans (0-0), qui n'a toujours pas gagné cette saison. Mais l'USO ramène un deuxième point en deux déplacements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.