L2 (J25) : En supériorité numérique, Nîmes est accroché à Auxerre

L2 (J25) : En supériorité numérique, Nîmes est accroché à Auxerre©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le lundi 12 février 2018 à 22h39

En supériorité numérique pendant une bonne partie de la seconde période, Nîmes a été accroché sur la pelouse d'Auxerre (0-0), lundi soir, en clôture de la 25eme journée de Ligue 2.

Un premier acte relativement calme avant une seconde période à rebondissements. Voilà schématiquement la physionomie de la rencontre qui a opposé Auxerre à Nîmes, lundi soir, en clôture de la 25eme journée de Ligue 2. Les débats sont restés plutôt calmes jusqu'à une décision plus que discutable de l'arbitre de la rencontre, qui a décidé d'exclure Birama Touré (57eme) pour un deuxième carton jaune très sévère, voire totalement injustifié. Le quatrième carton rouge pour les Auxerrois cette saison, et certainement pas le plus mérité. Les débats sont alors devenus très électriques à l'Abbé-Deschamps pendant quelques minutes. Puis Alioui est passé tout proche d'ouvrir le score pour Nîmes mais a heurté la barre transversale à bout portant, sur un amour de centre de Del Castillo de l'extérieur du pied gauche. Bozok avait alors bien suivi au point de penalty, mais a manqué le cadre sur une frappe sans équilibre. Un quatrième match de suite sans but pour le meilleur artilleur de Ligue 2 puisqu'il est sorti dans la foulée, mettant un terme au moment le plus chaud de cette rencontre.Au ralenti, Nîmes est deuxième de Ligue 2Pour le reste, à part dans les dix dernières minutes, les hommes de Bernard Blaquart n'ont pas assez osé et ont affiché trop de prudence en supériorité numérique, pendant qu'Auxerre faisait le dos rond. Sur ce score nul et vierge, le premier de Nîmes en déplacement cette saison, les visiteurs ont confirmé qu'ils tournaient au ralenti en prenant leur deuxième point sur les quatre dernières rencontres. Mais ont aussi montré qu'ils n'y arrivaient décidément pas face aux équipes de Pablo Correa après, déjà, un 0-0 face à Nancy en août dernier. Bozok et ses coéquipiers remontent tout de même à la deuxième place du classement, à la faveur d'une meilleure différence de but que le Paris FC et Ajaccio, mais à douze points d'un Stade de Reims plus que jamais au chaud dans son fauteuil de leader. L'AJA, de son côté, est douzième de Ligue 2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.