L2 (J24) : Brest s'en sort bien contre Reims, mais n'avance toujours pas

L2 (J24) : Brest s'en sort bien contre Reims, mais n'avance toujours pas©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 05 février 2018 à 22h50

Si Brest a maîtrisé la possession et dominé la seconde période, Reims s'est créé les meilleures occasions dans le match de clôture de la 24eme journée de L2, qui s'est soldé sur un nul (0-0). Le leader maintient ainsi l'écart avec Nîmes, alors que les Bretons continuent de dégringoler.

Brest et Reims pourront voir le verre à moitié plein, ou à moitié vide. Au bout d'un match disputé dans des conditions de jeu rendues difficiles par la neige tombée en abondance et revenue en fin de première période, les deux équipes se sont quittées sur un nul en clôture de la 24eme journée de L2 (0-0). Les Bretons pourront regretter de ne pas avoir fait fructifier leur domination dans la possession (59%) et de ne pas avoir su prolonger leurs excellentes phases de construction jusque dans les 35 derniers mètres adverses. Les Rémois pourront eux se désoler de ne pas avoir concrétisé leurs occasions, incontestablement les plus franches de la rencontre.Pas si mal pour Reims, dommageable pour BrestAu moment de faire les comptes, si les Champenois enchaînent un deuxième match sans victoire après la défaite à domicile contre Lorient la semaine passée (0-1), qui avait mis un terme à une série de sept succès de rang, ce sont eux qui s'en sortent le mieux. Parce qu'avec les contre-performances de leurs poursuivants en fin de semaine, ils gardent dix points d'avance sur leur dauphin (Nîmes) et douze sur le duo Ajaccio-Paris FC. A contrario, Brest n'a pas profité du surplace de ses devanciers en concédant un quatrième nul de suite. Il faut dire que les hommes de Jean-Marc Furlan ont fait étalage d'une forme d'impuissance offensive, d'une incapacité récurrente à déplacer le bloc adverse et à le déstabiliser. En dehors d'une frappe vicieuse et non cadrée de Jessy Pi (65eme), Reims n'a jamais réellement tremblé à Francis-le-Blé.Un excellent Martin, un but injustement refuséLes supporters locaux ont eu bien des raisons de frissonner, avec quasiment à chaque fois un excellent Marvin Martin à la baguette. C'est lui qui a lancé Anatole Ngamukol pour un tir puissant sur le poteau (19eme), avant de trouver lui-même la barre 46 secondes plus tard (20eme). C'est encore lui qui a servi Pablo Chavarria à la limite du hors-jeu, avant que Siebatcheu ne pousse le ballon au fond (29eme). Mais l'arbitre assistant a injustement levé son drapeau et refusé un but valable aux Rémois. Dominés en seconde période par des Bretois qui ont renforcé leur emprise sur le jeu, les visiteurs sont restés menaçants en contre, par Ngamukol (75eme) et surtout Chavarria (80eme), qui a mal négocié un face-à-face avec Gautier Larsonneur. Si le match s'est tendu au fil des minutes, Jean-Charles Casteletto échappant de peu à l'expulsion dans le temps additionnel, il n'a jamais choisi son camp. Ce qui fera moins de tort à Reims qu'à Brest.A voir aussi :>>> Le classement de L2>>> Calendrier et résultats

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU