L2 (J23) : Lorient stoppe la folle série de Reims et se replace

L2 (J23) : Lorient stoppe la folle série de Reims et se replace©Media365

Geoffrey Steines, publié le lundi 29 janvier 2018 à 22h50

Lorient a décroché lundi une victoire de référence en s'imposant en clôture de la 23eme journée de L2 à Reims (0-1), qui restait sur sept succès de rang en championnat. Si les Champenois conservent largement la tête du classement, les Merlus se repositionnent dans la course à la montée.

Lorient tient certainement son match-référence cette saison à l'extérieur. Incapable de gagner loin de ses bases en L2 depuis le 20 octobre dernier, le FCL a réalisé un gros coup en s'imposant à Reims lundi en clôture de la 23eme journée de L2 (0-1). Récompensé d'une prestation pleine, Steven Moreira a donné la victoire aux siens en fin de match (81eme), suite à un service d'un Fabien Lemoine tout aussi brillant pendant cette rencontre. Les Merlus ont ainsi stoppé la belle série de Reims, qui restait sur sept victoires consécutives en championnat, et se sont replacés dans la course à la montée. Ils sont toujours 6emes, mais sont revenus à égalité avec Le Havre et n'ont plus que trois points de retard sur Nîmes, deuxième du classement.Un penalty flagrant oublié à LorientSur un plan comptable, ce revers n'a rien de dramatique pour Reims, toujours largement en tête avec dix unités d'avance sur son dauphin. Mais il y avait le désir évident chez les hommes de David Guion de prolonger le plaisir d'une invincibilité qui durait depuis la mi-octobre. Ils sont néanmoins tombés sur meilleurs qu'eux, tout simplement. Comme attendu, les Lorientais ont imposé leur supériorité dans le jeu et dominé les débats dans la possession (56%). Plus surprenant, ils ont fait le match dans l'intensité et montré un sacré répondant dans les duels, ce qu'il fallait pour sortir vainqueur d'une confrontation particulièrement tendue sur la pelouse. A maintes reprises, la rencontre est montée en température et aurait pu déraper, la faute en partie à des décisions arbitrales contestables, comme ce penalty flagrant oublié aux Merlus pour un attentat de Johann Carrasso sur Sylvain Marveaux (29eme).Le penalty raté par Siebatcheu, un tournantCe match âpre n'a pas débouché sur une foule d'occasions. Le gardien rémois a bien sorti le grand jeu sur deux parades, face à Vincent Le Goff (9eme) puis Franklin Wadja (63eme). Mais c'est Danijel Petkovic qui a réellement fait basculer la rencontre. Parfois hasardeux dans ses sorties, comme face à Pablo Chavarria (33eme), il a sorti le penalty trop mou de Jordan Siebatcheu, consécutif à une faute grossière d'Ibrahima Conté sur Diego (42eme). Pas de 13eme but en L2 cette saison et de 7eme sur les quatre dernières journées pour l'attaquant du Stade de Reims, qui poussera maladroitement (1 tir cadré sur 15 tentatives) jusqu'en fin de match pour sauver ce qui pouvait encore l'être. Sur courant alternatif depuis le début de la saison, Lorient espère s'être lancé pour de bon. Le soulagement bruyant au coup de sifflet final dans le camp morbihannais, à commencer par un Mickaël Landreau sous pression, traduisant en tout cas ce sentiment.A voir aussi :>>> Le classement de L2>>> Calendrier et résultats

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - L2 (J23) : Lorient stoppe la folle série de Reims et se replace
  • J'espère que vous n'allez pas nous décevoir contre Brest.

  • on tire mieux les pénalties en sous district monsieur le rémois

  • il fallait bien en perdre un un jour,on ne peut pas toujours gagner!!!maintenant il faut se rel

  • Je suis supporter de REIMS, Hier soir Reims ne méritait pas de gagner, le football déroulé par Lorient était au dessus de celui des REMOIS , si Reims veut monter, il faudra jouer autrement.

  • Je suis supporter du Stade de Reims, mais je suis content que M.LANDREAU réussisse avec Lorient. Il a eu le courage de passer d'un fauteuil de consultant grassement payé au banc de l’entraîneur. Bravo.
    Ses anciens collègues footeux qui distillent leur "y'a qu'à - faut qu'on..." à longueur de retransmissions de matches de foot, feraient bien de s'en inspirer...

    Pas faux !