L2 : Béziers dépose un recours auprès de la Ligue

L2 : Béziers dépose un recours auprès de la Ligue©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 21 mai 2019 à 19h15

Comme annoncé par son président, l'AS Béziers a déposé un recours auprès de la Ligue Professionnel de Football dans l'espoir d'hériter la 18eme place de L2, synonyme de barrage pour son maintien. En cause : le point laissé au Gazélec Ajaccio contre le Paris FC lors de la 1ere journée malgré la présence sur le terrain d'un joueur suspendu.

Le Mans pourrait bien changer d'adversaire en barrages d'accession à la L2 (match aller le 28 mai et retour le 2 juin). En l'état, le MFC doit affronter le Gazélec Ajaccio, qui a terminé 18eme de deuxième division avec un point d'avance sur Béziers. Mais le Midi Libre confirme ce mardi que l'ASB a déposé un recours devant la Ligue de Football Professionnel pour avoir accès au dossier ouvert après le match entre le GFCA et le Paris FC lors de la toute 1ere journée de L2. Prêté par Bordeaux, Aaron Boupendza était entré en cours de jeu pour le Gazélec avant de se faire expulser de ce match qui s'était terminé par un nul (1-1). Problème : l'attaquant gabonais devait purger une suspension héritée de la saison précédente, passée à Pau.



Béziers a repris l'entraînement

Les dirigeants du club corse avaient alors plaidé la bonne foi et un bug du logiciel donnant accès aux sanctions concernant chaque joueur. La LFP, rejointe par le CNOSF, avait donné match perdu sur tapis vert au Gazélec. Mais l'appel avait donné raison au GFCA, avant que le PFC ne choisisse de lui-même de renoncer la victoire. Pas anodin désormais, puisque sans ce point, le Gazélec aurait terminé derrière Béziers. D'où la décision du président Gérard Rocquet de tenter le tout pour le tout, comme il l'avait annoncé dès dimanche dans les colonnes de Midi Libre. « C'est un monde tellement ingrat que cela pourrait se retourner contre nous. Il y a matière à combattre, on va regarder, étudier les possibilités. » Il ne reste plus qu'une semaine pour obtenir gain de cause. Mais les Biterrois y croient, les joueurs ayant même repris le chemin de l'entraînement sous la direction de Mathieu Chabert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.