Bordeaux : Riera défend un joueur... en égratignant Zidane

Bordeaux : Riera défend un joueur... en égratignant Zidane ©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le jeudi 07 décembre 2023 à 18h39

L'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, aime ses joueurs en dépit de la situation délicate du club en Ligue 2. Face à la presse, il les a défendus, avançant notamment que leurs "boulettes" étaient moins grave que celle de Zinedine Zidane en finale de Coupe du monde 2006.



Intronisé sur le banc de Bordeaux depuis deux mois, Albert Riera n'a pas réellement réussi à insuffler une nouvelle dynamique. Le club au scapulaire occupe la place de 17eme, celle du premier relégable. Avec toutefois un seul point de retard sur les trois écuries le devançant dans la hiérarchie. Mais l'entraîneur espagnol ne compte pas pour autant rendre les armes. Et lorsqu'on critique ses protégés, tel un papa poule il monte au créneau. Ce jeudi devant la presse, il s'est montré passablement agacé lorsqu'il a été interrogé sur les "boulettes" de ses joueurs.

En l'occurrence, Rafal Straczek et Gaëtan Weissbeck ont été visés. Le premier pour ses bévues fatales aux Girondins lors du revers sur le terrain de Quevilly-Rouen, et le second en raison de son expulsion durant cette même confrontation (57eme). "Des boulettes ? Qu'est-ce que ça veut dire 'boulette' ? C'est incroyable. (...) Faire une erreur technique, parce qu'il a reçu la passe ici avant de frapper et de prendre le but, pour moi, ce n'est pas une boulette" a commencé par rappeler l'ex-milieu de terrain. Il est ensuite monté crescendo dans sa plaidoirie, atteignant son paroxysme lorsqu'il a évoqué l'épisode du "coup de boule" de Zinedine Zidane sur l'Italien Marco Materazzi en finale de Coupe du monde 2006.

"L'exemple de Zidane, pour moi, c'est une amende terrible"

"Tu crois qu'il voulait faire ça ? Tu crois que Gaëtan voulait prendre un carton rouge ? Que ce soir une erreur, bien. Qu'il soit arrivé en retard, bien. Mauvaise position, très bien. Tu crois que Rafa voulait prendre le but ? Qu'il veut casser ce groupe ? C'est un accident. Trois accidents et alors, je fais quoi ? On comprend les choses différemment dans la vie. Si on prend l'exemple de Zidane, pour moi, c'est une amende terrible. Mais combien de fois j'ai dit que le foot était un jeu d'erreurs ?"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.