Barrage L2-N1 - Match retour : Grenoble a tenu le coup à Bourg-en-Bresse et revient dans le foot pro

Barrage L2-N1 - Match retour : Grenoble a tenu le coup à Bourg-en-Bresse et revient dans le foot pro©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 27 mai 2018 à 20h05

Grenoble a conservé jusqu'au bout son but d'avance acquis en barrage aller en tenant le match nul à Bourg-en-Bresse dimanche au match retour (0-0). Sept ans après sa relégation administrative en CFA2, le GF38 fait son retour dans le giron professionnel.

Strasbourg avait mis un temps record à revenir du purgatoire, Grenoble l'a désormais imité. Les deux clubs, tombés en 2011 en CFA2 en raison d'une rétrogradation administrative, évolueront dans le football professionnel la saison prochaine : le Racing en L1 et le GF38 en L2. Le club isérois a validé son billet pour le deuxième échelon français en s'accrochant à son but d'avance contre Bourg-en-Bresse dimanche en barrage retour (0-0). Tout se sera joué au match aller, que les hommes d'Olivier Guégan avaient remporté 2-1 dans un Stade des Alpes à huis clos mardi dernier. Ils connaissent ainsi une deuxième montée consécutive, après celle de CFA en National la saison passée. Après trois saisons en L2, les Burgiens repartiront à l'étage inférieur. La sanction d'une lente dégringolade depuis une première saison encourageante (11eme, 8eme de finaliste dans les deux Coupes nationales).

Bourg a poussé en ordre désordonné


Le GF38 a certes souffert dimanche, mais rarement il a réellement tremblé. Un tir vicieux de Yoann Court (12eme), Brice Maubleu passé tout près d'un but « gag » à la Loris Karius (44eme) et une frappe trop croisée de Julien Begue (63eme) : voilà pour les maigres occasions burgiennes. Les joueurs d'Hervé Della Maggiore ont poussé pendant toute la seconde période, multiplié les coups de boutoir aux abords de la surface grenobloise, sans parvenir à se créer des opportunités franches pour autant. Dans l'ambiance feutrée de Marcel Verschère, qui ne s'est pas beaucoup enflammé, les locaux auraient même pu être douchés d'entrée, si la barre transversale n'avait pas repoussé un tir à bout portant de Fernand Mayembo (8eme). En toute fin de rencontre, quand les Burgiens jetaient désespérément leurs dernières forces dans la bataille, Adama Sarr a été expulsé pour un coup de sang envers Alexandre Letexier, l'arbitre de la rencontre (95eme). Un carton rouge auquel avait échappé plus tôt Matthieu Chéré, pour un tacle pourtant mal maîtrisé (37eme).

Grenoble a saisi sa deuxième chance


Au bout du compte, les Grenoblois n'ont clairement pas volé leur victoire sur l'ensemble de cette double confrontation. Reparti en quatrième division après une saison d'entraîneur principal à Reims, Guégan a ainsi réussi son pari. Il a même su remobiliser ses troupes, qui avaient craqué lors de la dernière journée du championnat et laissé échapper la montée avec une défaite à domicile contre Sannois Saint-Gratien, alors en lutte pour son maintien (1-3). S'en était suivi un envahissement du terrain qui avait encore compliqué la tâche du GF38, avec un match aller à jouer à huis clos. Mais le destin grenoblois était plus fort que tous ces événements contraires et tout un club a fait ce qu'il fallait pour saisir la deuxième chance qui se présentait à lui.

A voir aussi :
>>> Toute l'actu de la L2

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.