Auxerre : Charbonnier a "hâte d'être à jeudi"

Auxerre : Charbonnier a "hâte d'être à jeudi"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 21 mai 2022 à 00h17

L'AJA, troisième de Ligue 2, a donc eu le scalp de Sochaux vendredi soir à l'Abbé-Deschamps, aux tirs au but (0-0 a.p., tab : 5-4). La fête était intense, mais la pression devra retomber tout aussi vite puisque rien n'est encore fait.



Avec le temps, Jean-Marc Furlan s'époumone de moins en moins, même dans les moments d'extrême tension comme vendredi soir contre Sochaux, un match de barrage qui n'a fini par sourire à l'AJA qu'aux tirs au but. "En vieillissant, je suis plus calme, sourit l'entraîneur bourguignon. J'analyse toujours afin qu'on s'améliore, et puis ça ne sert à rien de crier, les joueurs n'entendent pas (sourire). Alors, j'intériorise." Bien lui en a pris. Car il fallait rester calme pour supporter cette soirée d'extrême tension... Le refrain traditionnel, désormais, est de sortie : ce qui suivra n'est que du bonus. "Il faut essayer de libérer les joueurs, ce sera difficile mais on s'éclate !" Même sentiment chez l'affable Quentin Bernard, perclus de crampes en fin de match, mais dans d'autres termes : "J'ai envie de picoler un peu !"

Prévot : "Il n'y a pas de mot, c'est très dur"

Gaëtan Charbonnier, qui a transformé son tir au but, après avoir manqué une incroyable occasion seul face au but dans le temps additionnel (90eme+2), peut lui aussi être extrêmement soulagé : "On le mérite, ça finalise un peu notre troisième place. Quand on voit ça, on a hâte d'être à jeudi. Notre gardien en feu nous a fait l'arrêt qu'il fallait." Ledit Donovan Léon garde le ton toujours très posé, malgré l'incandescence du vestiaire : "A nous de faire ce qu'il faut, on est assez costauds à domicile."


Son collègue Maxence Prévot, à l'inverse, a les larmes aux yeux : "Il n'y a pas de mot, c'est très dur. On a montré un très bon visage, c'est frustrant. On remercie tout le peuple sochalien. Sans eux, on ne serait pas là. Et on est désolés de cette fin qu'on ne voulait pas." C'est donc Auxerre qui accueillera à nouveau Metz ou Saint-Etienne dans moins d'une semaine, pour la manche aller de l'ultime barrage qui déterminera le dernier ticket pour la Ligue 1, avant le match retour trois jours plus tard en déplacement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.