ASSE : Ruffier veut sept millions d'euros

ASSE : Ruffier veut sept millions d'euros©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 10 octobre 2023 à 08h51

Stéphane Ruffier n'a pas terminé son aventure à Saint-Etienne comme il le devait, c'est certain. Meurtri par un dénouement en eau de boudin sous les ordres de Claude Puel, il ne lâche rien devant les prud'hommes.



La passe d'armes est loin d'être terminée entre l'AS Saint-Etienne et Stéphane Ruffier, un des symboles de la renaissance du club au plus haut niveau durant la décennie précédente, sous les ordres de Christophe Galtier. Les deux hommes avaient notamment remporté la Coupe de la Ligue en 2013 et Stéphane Ruffier a été élu joueur de la décennie par les supporters. Lundi, l'ancien gardien de but a contesté aux prud'hommes son licenciement pour faute grave en 2021. Il réclame pas moins de sept millions d'euros. Le club juge cette demande "exorbitante", par la voix de son avocat Me Olivier Martin : "Si la faute grave n'était pas reconnue comme fondement au licenciement, il ne devrait pouvoir prétendre qu'au versement des six derniers mois de son salaire de base, soit 540 000 euros."

Le dénouement d'un conflit larvé avec Puel

En attendant le verdict du 15 janvier, l'ex-joueur plaide lui le harcèlement moral, arguant du fait que l'ASSE l'ait placé à l'isolement jusqu'à la rupture de son contrat, finalement intervenue six mois avant l'échéance de juin 2021. Des retards à l'entraînement au non-port du masque durant le Covid, les Verts avaient saisi toutes les perches possibles. Stéphane Ruffier avait alors pris sa retraite dans la foulée pour repartir entraîner les jeunes dans son club formateur de Bayonne. C'était le dénouement d'un conflit larvé avec son coach Claude Puel. D'après ce dernier, interrogé alors par Infosport+, son gardien lui avait indiqué à l'été 2020 qu'il ne souhaitait pas être la doublure de Jessy Moulin, ce qui avait de fait conduit à l'écarter du groupe pro. Stéphane Ruffier a disputé 383 matchs avec Saint-Etienne de 2011 à 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.