Angers : Dujeux dédie la montée à sa femme, décédée en décembre

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 18 mai 2024 à 16h23

Les sentiments étaient inévitablement contrastés pour Alexandre Dujeux, après le point de la montée acquis contre Dunkerque (et la défaite de Saint-Etienne à Quevilly-Rouen).

Alors que Stéphane Moulin, l'ancien entraîneur historique d'Angers, avait déjà été touché par le décès de sa femme en début d'année dernière (tumeur au cerveau) tandis qu'il était passé sur le banc de Caen, c'est une bien tragique malédiction qui s'est poursuivie sur les techniciens du SCO en 2023. Alexandre Dujeux, son successeur qui vient de valider la remontée en Ligue 1 vendredi soir, a lui aussi été frappé par ce terrible drame il y a moins de six mois, au moment des fêtes de fin d'année. Claire est décédée des suites d'une longue maladie et l'ancien joueur n'a évidemment pas pu s'empêcher de penser à elle.

"J'aurais tellement envie qu'elle voie ça"

"J'ai une grande pensée pour ma femme, parce que ça a été une année très dure pour moi. Je ne pensais pas qu'on pouvait souffrir autant. Et c'est aussi grâce au football et grâce à ce groupe fantastique que j'ai tenu. C'est un sentiment un peu partagé. Je suis très heureux, mais j'aurais tellement envie qu'elle voie ça."


Début janvier, peu après le décès de sa femme, il avait déjà livré un témoignage poignant en plein coeur de la saison : "Depuis des années, elle et moi, on construisait beaucoup de choses, que ce soit au niveau familial et professionnel. Elle m'a toujours beaucoup encouragé, dans les bons moments et dans les moins bons. Je sais que ce qu'elle voulait par-dessus tout, c'est qu'on continue, en tant que famille, mes enfants et moi, à avancer et à donner le meilleur de nous-mêmes. Et donc c'est ce qui m'anime. Etant donné qu'on ne peut malheureusement plus faire machine arrière, il faut avancer." Le coach de 48 ans rappelait que la vie était aussi belle et qu'il se devait aussi de continuer pour ses enfants. L'aboutissement de vendredi soir, forcément, est aussi pour eux. Et pour elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.