Mubele bientôt chez les Violets ?

Mubele bientôt chez les Violets ?©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 28 janvier 2018 à 19h05

Selon L'Equipe, le Toulouse FC aurait noué des contacts avec Firmin Mubele, l'attaquant du Stade Rennais.

Auteur de cinq buts en Ligue 1 depuis le début de l'exercice 2017-2018, Firmin Mubele a notamment trouvé le chemin des filets au Stadium de Toulouse. C'était à la fin du mois d'août, à l'occasion d'une rencontre débridée qui avait vu le TFC finalement prendre le meilleur sur le Stade Rennais (3-2). Le Congolais pourrait prochainement revenir sur les bords de la Garonne mais, cette fois-ci, pour s'y installer. L'Equipe révèle en effet que le club de la Ville rose aurait pris contact avec l'entourage de l'attaquant, seulement titularisé à trois reprises en championnat depuis que Sabri Lamouchi s'est assis sur le banc des Rouge et Noir. Sous contrat jusqu'en juin 2020, Mubele ne serait pas hostile à l'idée de changer d'air et, du côté toulousain, Michaël Debève apprécierait son profil.Vendre Delort pour acheter Mubele ?Difficile, cependant, d'imaginer les dirigeants haut-garonnais se montrer actifs sur le marché des transferts sans vendre de joueurs au préalable. Et, de ce point de vue, c'est le calme plat. « Je ne souhaite pas que des joueurs nous quittent, avait même déclaré Debève en conférence de presse. Je veux travailler avec ce groupe de qualité. » Parmi les attaquants présents dans l'effectif toulousain, Andy Delort est sans doute celui qui représente la plus grosse valeur marchande. L'ancien Tourangeau est peu en réussite depuis le début de la saison (quatre buts) et a semblé agacé lors de ses dernières apparitions. Samedi, face à Troyes (1-0), il était même remplaçant au coup d'envoi. Un départ de Delort dans les derniers jours de ce Mercato hivernal pourrait permettre aux Violets d'avancer sur le dossier Mubele. Mais le temps presse et le club du président Sadran ne bradera certainement pas le natif de Sète, acheté contre six millions d'euros en janvier 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.