L1 - Toulouse : Premier League, Serie A... On s'arrache Jean-Clair Todibo

L1 - Toulouse : Premier League, Serie A... On s'arrache Jean-Clair Todibo©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le vendredi 16 novembre 2018 à 16h40

Jean-Clair Todibo, le jeune défenseur central de Toulouse, susciterait l'intérêt de certaines plus grosses écuries européennes. Les offres pourraient se multiplier dès le Mercato d'hiver.

Ecarté par le Téfécé, le défenseur central Jean-Clair Todibo (18 ans) disposerait d'une grosse cote sur le marché des transferts. Apparu à onze reprises cette saison en Ligue 1, le natif de Cayenne figurerait notamment dans les petits papiers de Liverpool et de Manchester City, mais Reds et Citizens ne seraient pas les seuls sur les rangs. Loin de là. Alors que Dortmund et Leipzig seraient intéressés en Bundesliga, l'espoir toulousain aurait aussi été remarqué par les clubs grosses écuries de Serie A. Selon les informations de Tuttosport, qui évoque également la piste lyonnaise, la Juventus Turin serait fortement intéressée par le protégé d'Alain Casanova. Idem concernant Naples (Sky Sport Italia) et les deux écuries milanaises, et on pourrait assister à une lutte XXL durant le Mercato d'hiver.

Toulouse obligé de le lâcher dès janvier ? 


« Je ne veux ni malentendu ni flou au sujet de la situation de Jean-Clair Todibo, a récemment expliqué Jean-François Soucasse, le président délégué des Violets, en conférence de presse. Le TFC a entamé des discussions avec le joueur et son entourage depuis de très nombreuses semaines. Il lui a été proposé un premier contrat professionnel avec une proposition salariale sans précédent dans l'histoire du Toulouse Football Club. Après de nombreuses semaines de réflexion, Jean-Clair a refait le point avec le coach et le club, en indiquant qu'il n'était toujours pas au clair au sujet de sa situation. Aujourd'hui, le TFC a décidé de la mise à l'écart de Jean-Clair Todibo du groupe professionnel. (...) Nous sommes face à une situation tout à fait inédite, que nous regrettons. Nous espérons toujours trouver une issue favorable à cette réflexion. (...) Le TFC doit préserver ses intérêts et doit préparer ses futures échéances. » En cas d'échec des négociations avec son protégé, cela pourrait terminer par une vente lors du mois de janvier, et les acquéreurs potentiels ne devraient pas manquer...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.