L1 - Toulouse : Pascal Dupraz parti, qu'est-ce qui va changer ?

L1 - Toulouse : Pascal Dupraz parti, qu'est-ce qui va changer ?©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 27 janvier 2018 à 07h00

Avant-dernier de Ligue 1 et bouté hors de la Coupe de France par Bourg-en-Bresse (2-0), Toulouse traverse une sérieuse zone de turbulences au moment de recevoir Troyes ce samedi (20h00). Pascal Dupraz, lui, a été remplacé par Mickaël Debève en début de semaine. Ce qui va inévitablement entraîner quelques changements au sein du club de la Ville rose.

Voilà, c'est fini. La nouvelle est tombée lundi, aux alentours de midi : Pascal Dupraz n'est plus l'entraîneur du Toulouse FC. En un peu moins de deux ans passés sur les bords de la Garonne, le technicien savoyard a tout connu. La fierté et la joie, d'abord, d'avoir sauvé une équipe qui filait tout droit vers la Ligue 2 au moment de son arrivée, en mars 2016. Puis le soufflet est retombé, la dynamique s'est brisée et le temps des doutes est venu. Son emprise sur le groupe semblait de moins en moins évidente, ses saillies en conférence de presse agaçaient plus qu'elles n'amusaient. Le TFC, lui, s'enlisait en bas de tableau. A l'issue d'une discussion, le président Olivier Sadran et le coach des Violets ont décidé qu'il valait mieux en rester là. C'était presque inéluctable.

Debève : « On ne peut pas rester sur la continuité de ce qui a été fait »Pascal Dupraz parti, c'est l'un de ses adjoints qui a été désigné pour lui succéder. Formé à Toulouse, Mickaël Debève a dû préparer au pied levé le déplacement des Haut-Garonnais à Bourg-en-Bresse à l'occasion des seizièmes de finale de la Coupe de France. Logiquement défaits à l'issue d'une prestation insipide (2-0), Andy Delort et ses coéquipiers doivent maintenant se focaliser sur la réception de Troyes, un concurrent direct pour le maintien. De son côté, le nouvel entraîneur toulousain a affirmé qu'il comptait se démarquer de son prédécesseur. « Lorsqu'un nouveau coach arrive, les joueurs attendent de lui qu'il apporte du changement. Je vais donc changer des choses, a-t-il annoncé en conférence de presse. On ne peut pas rester sur la continuité de ce qui a été fait. Malgré tout, il ne faut pas oublier que certains éléments fonctionnaient plutôt bien. Mon objectif, c'est de faire un mix de tout cela, en apportant ma personnalité et ma philosophie de jeu. »

Debève : « Pascal Dupraz a son charisme, j'ai le mien »S'il ne cherche pas à tout révolutionner, Debève va donc tenter d'apporter sa touche personnelle sur son équipe, qu'il souhaite « efficace, performante défensivement et conquérante quand elle va de l'avant. » Outre l'aspect purement sportif, c'est aussi (et surtout) du point de vue de l'image qu'un changement net risque d'avoir lieu. Très médiatisé, en raison principalement de son franc-parler et de sa faculté à sortir des punchlines, Dupraz cède ainsi sa place à un coach plus discret et à la communication plus lisse. « Je ne peux pas faire du Pascal Dupraz, a reconnu l'ancien milieu de terrain du RC Lens. Il a son charisme et j'ai le mien. Nous sommes deux personnes totalement différentes. » Le Savoyard était au centre de l'attention, attirant tous les regards, les louanges et, plus récemment, les critiques. Et, sans ce bouclier, ce seront très certainement les joueurs qui se retrouveront en première ligne...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - L1 - Toulouse : Pascal Dupraz parti, qu'est-ce qui va changer ?
  • Le Président Sadran fait ce qu'il peut. Avec le budget qu'il a il ne peut que lutter pour le maintien...

  • Le TEF ne mérite pas mieux , Dupraz était l'entraineur qu'il fallait à Toulouse , mais es ce que ce club a le bon président ? Tous ces gens oublient que les supporters viennent voir un spectacle , mais à Toulouse , quel spectacle ? Des joueurs pour la plupart non concernés par le club , et qui n'aspirent qu'à une chose , jouer pour ce club et avoir un tremplin pour d'autres cieux , on peut les comprendre ! C'est un Courbis ou un Gouvernec qu'il faut pour ce club , mais ces entraineurs sont ils intéressés par le TEF , je ne crois pas , avec Debève on va encore à l'économie , ce garçon au demeurant sympathique n'a aucune expérience , que faisait il au TFC : il s'occupait de la CFA2 et des moins de20 ans , tu parles d'une référence ! Une dernière chose , avec un budget de 40 millions d'euros je crois ,que peut faire le Tef sinon se battre pour ne pas descendre , cette fois ci , je crois que les carottes sont cuites , et si ce club descend en ligue 2 c'est mort il ne remontera plus , les joueurs vont vite se sauver , quitter le navire comme des rats ! Oui le foot français est pourri , comme le devient d'ailleurs les autres sports , rugby , hand , velo et j'en passe , le fric , le fric toujours le fric , pendant ce temps là dans les petits clubs les bénévoles pédalent , pour l'essentiel , avoir des maillots , des ballons , jouer au foot , quoi !!

    D'abord à Toulouse, on ne dit pas le Tef, mais le TéFéCé !
    En plus, vos propos ne sont pas nets ; Dupraz était l'entraineur qu'il fallait, dites vous, mais ensuite, vous dites que c'est un Courbis ou un Gourvenec qu'il faut .
    En clair, vous faites du remplissage pour ne rien dire ! !

  • Déjà il y aura un con de moins.

    Quelle élégance !

  • Rien ne va changer : même pas la direction vers la L2

  • Bonne chance à Debève qui, en s'exposant moins, mettra mieux les joueurs face à leur propre responsabilité.
    Les grandes gueules en foot comme ailleurs ne réussissent pas longtemps!