L1 - Toulouse : Bête noire, ambitions... La réception des Verts en dira long

L1 - Toulouse : Bête noire, ambitions... La réception des Verts en dira long©Media365

Raphaël Brosse, publié le mardi 25 septembre 2018 à 07h40

4eme de L1 et invaincu lors de ses cinq derniers matchs, Toulouse reçoit Saint-Etienne, mardi soir (21h00), pour le compte de la 7eme journée. Un match qui pourrait apporter des réponses à plusieurs questions.

Il y a Lille, Montpellier, voire Dijon. Mais dans la catégorie des bonnes surprises de ce début de saison figure également Toulouse. 4emes de L1 devant Marseille et Lyon, les Violets se sont parfaitement relevés de la gifle reçue au Vélodrome lors de la première journée (4-0) pour enchaîner cinq matchs de suite sans défaite - dont trois victoires de rang - pour la première fois depuis février-mars 2017. Malgré tout, le TFC reste sur une prestation frustrante à Angers (0-0), loin des standards de jeu plutôt emballant auquel il nous avait habitué. « Au niveau de notre état d'esprit, notre mentalité, on était insuffisants, a d'ailleurs estimé Alain Casanova à l'issue de la rencontre, samedi soir. Il aurait fallu faire beaucoup plus, aussi bien dans nos courses qu'au niveau courage pour mettre en place notre jeu. Le 0-0 ne peut pas nous satisfaire. » Une sorte de rappel à l'ordre, alors que Max-Alain Gradel et ses coéquipiers n'ont cadré aucun tir sur la pelouse du stade Raymond-Kopa. La réception de Saint-Etienne, dès ce mardi (21h00), tombe en ce sens à pic pour repartir de l'avant. Et répondre par la même occasion à quelques questions.

Les Violets vont-ils enfin y arriver contre les Verts ?


A commencer par la capacité - ou non - des Violets à enfin retrouver le chemin de la victoire contre les Verts. C'est bien simple, le TFC n'a remporté aucun de ses cinq derniers matchs contre l'ASSE en L1 (trois nuls, deux défaites, aucun but marqué), et n'a gagné que deux de ses huit dernières réceptions de Saint-Etienne en championnat. Le tout alors que trois des cinq derniers matchs entre les deux équipes se sont terminés sur un 0-0... Pas vraiment de quoi s'attendre à un festival de buts au Stadium. Surtout que l'entraîneur toulousain a affiché toute sa méfiance lundi, en conférence de presse : « L'AS Saint-Etienne, c'est un gros morceau qui a terminé en boulet de canon la saison dernière, avec un très gros recrutement durant l'hiver, a-t-il déclaré. Elle n'est pas seulement forte sur le papier, elle l'est aussi sur le terrain. L'absence de Wahbi Khazri ? Je n'ai pas de doutes quant au fait qu'ils sauront compenser ce manque, avec d'autres très bons joueurs ».


Le TFC en haut de tableau, feu de paille ou réelle ambition ?


Mais au-delà d'un simple historique de ses confrontations contre son adversaire de mardi soir, Toulouse compte certainement sur cette rencontre - et plus globalement sur une semaine qui le verra aussi se déplacer à Rennes - pour se jauger. Face à deux adversaires qui ambitionnent une place européenne, cet enchaînement de matchs aura une allure de révélateur pour la suite de la saison. « On avance, mais on a envie d'être le plus costauds possible. Il y a cette dynamique qui est bonne, même avec deux matchs nuls, soulignait Casanova lundi. On aurait pu faire mieux sur l'état d'esprit et le jeu (contre Angers, ndlr), mais je reste satisfait. J'attends encore mieux. J'attends toujours mieux, car je suis un éternel insatisfait. » Un insatisfait qui considère pour le moment le classement de son équipe comme « anecdotique », comme il le confiait dimanche dans des propos relayés par La Dépêche du Midi : « Nous n'avons rien fait pour l'instant. Mais il est vrai que cela nous permet de travailler dans un relatif confort. » Un résultat positif mardi, et les langues pourraient commencer à se délier.

A voir aussi :
>>> Toute l'actu de la L1
>>> Toute l'actu de Toulouse

Vos réactions doivent respecter nos CGU.