L1 - Toulouse : Alban Lafont devrait partir cet été

L1 - Toulouse : Alban Lafont devrait partir cet été©Media365
A lire aussi

Victor Menant, publié le dimanche 11 mars 2018 à 10h15

Il s'apprête à jouer ce dimanche contre l'Olympique de Marseille son 89eme match de Ligue 1. A 19 ans, Alban Lafont, qui a battu des records de précocité, est déjà l'une des valeurs sûres du championnat de France. Mais après trois saisons disputées avec Toulouse, le natif de Ouagadougou devrait troquer le maillot violet cet été contre celui d'une grosse écurie européenne. Placé en deuxième position au sein du classement de l'Observatoire du football du Centre international d'étude du sport (CIES) concernant les espoirs les plus prometteurs, le numéro 40 attise les convoitises européennes. Naples serait le premier sur les rangs. Les dirigeants napolitains, qui vont voir partir, du côté du Milan AC, leur gardien titulaire Pepe Reina au Mercato estival, placent le jeune Toulousain en tête de leur liste, séduits notamment par sa récente performance contre le Paris Saint-Germain (0-1), le 10 février dernier. La cellule technique du Napoli, dirigée par Cristiano Giuntoli, aurait validé le profil longiligne de Lafont, mais ne serait pas prête à débourser plus de 10 millions d'euros dans cette transaction.

Mais Naples, leader provisoire de Serie A, ne serait pas le seul club intéressé par le gardien de l'équipe de France U20. Non loin de là, l'AS Rome, qui devrait laisser filer son gardien brésilien Alisson, serait allé sonder le jeune gardien par l'intermédiaire de son directeur sportif, Monchi. Outre-Manche, le conseil d'administration d'Arsenal a un œil sur la progression de Lafont depuis plusieurs années. Des formations moins huppées comme Newcastle ou Watford visent également le Haut-Garonnais. Enfin, en Espagne,Zinédine Zidane aimerait l'enrôler, mais davantage pour un poste de numéro 2 ou 3, ce qui n'intéresserait pas l'ambitieux portier, dont le niveau stagne tout de même légèrement depuis quelques mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.