L1 - Strasbourg : Le Racing ne vient pas à Monaco battu d'avance

L1 - Strasbourg : Le Racing ne vient pas à Monaco battu d'avance©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 16 septembre 2017 à 10h30

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Cette citation de Mark Twain résume bien la philosophie des Strasbourgeois avant leur déplacement à Monaco samedi (17h00). Sur le papier, rien ne plaide en faveur des Alsaciens, promus en visite chez le champion de France en titre.

Le RCSA reste sur treize défaites contre le tenant de la L1, sur dix-huit matchs sans le moindre succès (dernière victoire en décembre 1996 contre Auxerre). En sus, septembre ne lui réussit pas (six nuls et six défaites sur les douze dernières rencontres de championnat disputées durant ce mois) et la Principauté non plus. L'ASM est invaincue lors de ses 22 dernières réceptions de Strasbourg dans l'élite, avec un nul sur cette série et deux buts ou plus inscrits à dix-huit reprises. Son ultime revers à domicile face au Racing, il remonte au 2 août 1978 (0-2). Une date à laquelle seuls Benjamin Nivet et Hilton étaient nés parmi les joueurs en activité dans le championnat cette saison.
Laurey : « Je prépare mon équipe pour réaliser l'exploit »
C'est dire si la mission proposée aux hommes de Thierry Laurey pourrait servir de trame au prochain film de la franchise incarnée par Tom Cruise. Mais personne au club ne part battu d'avance. « Que ce soit Monaco ou Paris, ils sont dans notre championnat, a soufflé Kader Mangane dans un entretien vidéo accordé aux Dernières Nouvelles d'Alsace. On va tout donner pour prendre quelque chose là-bas. On sait que ça va être difficile, mais on en est capables. » Le capitaine est ainsi sur la même longueur d'ondes que son coach. « On va essayer de rendre une copie plus qu'encourageante en allant au bout de nos intentions, a lancé Laurey vendredi en conférence de presse. Contre ce type d'équipe, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Je prépare mon équipe pour réaliser l'exploit à Monaco. Ce que je veux, c'est voir un contenu cohérent, bien défendre pour rester dans le match dans un premier temps. » Le RCSA s'y attellera avec une arrière-garde remaniée.
Monaco a l'habitude de croquer les promus
Kenny Lala suspendu, Dimitri Foulquier blessé et Ernest Seka n'ayant pas la confiance du staff technique, le milieu de formation Anthony Gonçalves devrait débuter sur le côté droit de la défense. Bakary Koné devrait honorer sa première titularisation de la saison aux côtés de Mangane en charnière. Sans oublier que Pablo Martinez évolue dans un couloir gauche qui n'est pas naturel pour lui, où il dépanne en attendant le retour à la compétition d'Abdallah Ndour. Comme Monaco a inscrit trois buts ou plus lors de cinq de ses sept dernières confrontations avec un promu et n'a plus enchainé deux matchs sans marquer en L1 depuis février 2015, Strasbourg a des raisons de craindre le pire. Mais le Racing compte sur son collectif pour pallier ces soucis. « On connait les qualités de Monaco, c'est une équipe avec un bon bloc défensif, impressionnante offensivement, a soufflé Martinez pour les DNA. Il va falloir être très solidaire, tous ensemble, dix-huit guerriers. Il faudra ne pas être trop regroupé et jouer tous les coups bien à fond. »
Mangane : « S'ils traversent une période difficile, à nous d'en profiter »
Comme son entraîneur, le natif de Martigues était sur le banc quand le Gazélec Ajaccio avait ramené un nul probant de Monaco en janvier 2016 (2-2). L'ASM n'était pas ce qu'elle est devenue depuis deux saisons, même si elle vit jusque-là une semaine difficile, de la claque reçue à Nice (4-0) à son match poussif à Leipzig en Ligue des Champions (1-1). Les Strasbourgeois, eux-mêmes plongés dans le doute par leur contre-performance à domicile contre Amiens (0-1), auraient néanmoins tendance à craindre la bête blessée plutôt que de se réjouir des difficultés passagères de leur adversaire. « Après ce Mercato estival, Monaco a besoin de temps comme nous, mais il n'y a pas de raison de s'inquiéter pour l'ASM en championnat », a tempéré Laurey. « Ils ont de très bons joueurs qui sont capables de se remettre à tout moment, a enfoncé Mangane. Mais s'ils traversent une période difficile, à nous d'en profiter en leur posant des problèmes là-bas. » Toujours l'espoir derrière le réalisme froid. Comme si les Strasbourgeois avaient un bon pressentiment.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - L1 - Strasbourg : Le Racing ne vient pas à Monaco battu d'avance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]