L1 - Strasbourg / Adrien Thomasson : " Il y a de la frustration "

L1 - Strasbourg / Adrien Thomasson : " Il y a de la frustration "©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le samedi 15 décembre 2018 à 22h35

Le milieu de terrain strasbourgeois Adrien Thomasson affiche sa frustration après la défaite de samedi soir contre Reims (2-1, 18eme journée de Ligue 1).

Buteur en seconde période, le milieu de terrain strasbourgeois Adrien Thomasson n'a pas pu empêcher la défaite de son équipe sur la pelouse de Reims (2-1, 18eme journée de Ligue 1), samedi soir. Plombés par une entame de match à oublier, les Alsaciens se sont ratés face un adversaire direct au classement. « Ce match, on ne l'a joué qu'en seconde mi-temps, a expliqué l'ancien joueur de Nantes au micro de beIN Sports. Lors de la première mi-temps, il n'y avait rien. On était mangé tactiquement et même techniquement ou dans les duels. En seconde mi-temps, on ne pouvait faire que mieux. Malheureusement, on revient au score mais... Avec la seconde mi-temps que l'on a produit, on mérite peut-être le match nul. Il y a de la frustration. La suite ? Faire un match complet. En ne jouant qu'une mi-temps, c'est difficile de prendre des points. Il va falloir que l'on reste soudé. Il n'y a pas le feu, mais il va falloir que l'on reprenne des points dès le prochain match (ndlr : samedi prochain contre Nice). »

Laurey : « Notre maîtrise technique n'était pas à la hauteur »

« C'est un match que l'on a très mal démarré, a indiqué, de son côté, Thierry Laurey, le coach du Racing. Notre maîtrise technique n'était pas à la hauteur. Je pense que l'on aurait pu gratter un point avec un peu plus de réalisme et de conviction. Nous n'avons pas fait les choses pour que le match tourne dans le bon sens. Il va falloir faire beaucoup mieux en étant capable de s'adapter aux conditions de jeu. (...) Je pense que les joueurs savaient qu'ils devaient faire abstraction du contexte. Ce n'est pas une excuse pour expliquer notre mauvais début de rencontre. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.