Saint-Etienne s'avance prudemment... mais croit en l'exploit

Saint-Etienne s'avance prudemment... mais croit en l'exploit©Media365

Raphaël Brosse, publié le dimanche 17 février 2019 à 08h01

Quatrième de Ligue 1, l'AS Saint-Etienne reçoit ce dimanche (21h00) un PSG fraîchement vainqueur de Manchester United à Old Trafford. Les Verts savent pertinemment qu'ils n'auront pas les faveurs des pronostics. Ce qui ne les empêche pas d'espérer réaliser l'exploit.

On le pensait affaibli, diminué, voire même en train de douter. Une défaite à Lyon (2-1), une qualification poussive face à Villefranche en Coupe de France (0-3 ap), Neymar et Edinson Cavani blessés... Tout cela n'incitait pas forcément à l'optimisme. Mais le PSG a remis tout le monde d'accord mardi, en dominant à Old Trafford un Manchester United pourtant invaincu depuis près de deux mois (0-2). Une démonstration de force qui n'a pas échappé à Saint-Etienne, hôte du champion de France en titre ce dimanche soir (21h00). « Je pense qu'ils ont déjà atterri, a déclaré Kévin Monnet-Paquet en conférence de presse. Ils ont un bon effectif, avec des joueurs habitués à enchaîner les victoires. Ils vont venir ici avec l'ambition de nous faire mal. Ils n'ont perdu qu'un match cette saison et ils sont plutôt bien en ce moment. La victoire de mardi les a confortés. » A la lutte pour le podium, les Verts ne se font pas d'illusion : battre ce Paris-là relèverait de l'exploit. « Quand vous jouez Paris, normalement, vous ne marquez pas des points sur votre calendrier, » a noté Jean-Louis Gasset.

Gasset : « Tout donner pour se surpasser »

En difficulté ces dernières semaines, l'ASSE a relevé la tête contre Strasbourg en milieu de semaine (2-1). Et la réception du leader du championnat n'est pas de nature à les effrayer. « On a tout à gagner dans ce match, a soufflé l'entraîneur stéphanois. Un résultat positif sera du bonus. La pression ne sera pas la même que mercredi, où on venait de perdre deux fois de suite à domicile. Il fallait renouer avec la victoire chez nous. Là, c'est le PSG. On connaît la difficulté. Avoir gagné nous enlève de la pression. Et, on retrouvera notre public. (...) Pour Paris, dimanche, c'est la routine. Le grand match, c'était mardi. Pour nous, c'est dimanche, un match de gala. Dans un stade comble. On va tout donner pour faire un résultat face à l'une des meilleures équipes d'Europe. On va tout donner pour se surpasser. » Monnet-Paquet, lui, est persuadé que son équipe a les armes nécessaires pour terrasser l'ogre parisien. « On n'est pas favoris mais, dans notre Chaudron, on a nos certitudes, a assuré "KMP". Il faudra être prêt à faire les efforts et être meilleurs techniquement que mercredi. On a une équipe avec beaucoup d'expérience, beaucoup de matchs de Ligue 1 ou de championnats européens, et même des sélections. On connaît nos forces et nos faiblesses. C'est un avantage face à ce genre d'équipes. »

Le match de la saison dernière comme modèle

Deuxième meilleure équipe de Ligue 1 à domicile, Saint-Etienne n'a perdu qu'une seule fois sur ses terres au cours de l'année civile 2018. Il ne s'en était d'ailleurs fallu d'un rien pour que le PSG chute au stade Geoffroy-Guichard. Déjà champions, les hommes d'Unai Emery avaient été sérieusement bousculés. Rémy Cabella avait ouvert le score (avant de louper un penalty), Presnel Kimpembe avait été expulsé en première période... et Mathieu Debuchy avait marqué contre son camp dans le temps additionnel, offrant une égalisation quasiment inespérée aux visiteurs (1-1). « Ils avaient été à dix une bonne partie du match, s'est remémoré Monnet-Paquet. On avait fait un très bon match dans la capacité à les gêner et à utiliser la balle. Le résultat était rageant. On avait montré qu'on pouvait les bousculer. Contre eux, il n'y a pas de secret : il faut être agressifs, en bloc et propres techniquement. Ils n'aiment pas trop courir après la balle. » Les Verts ont donc la recette. Il leur reste à l'appliquer, ce qui n'est assurément pas le plus simple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.