Saint-Etienne : Robert Herbin, celui qui a mené les Verts en finale de Coupe d'Europe

Saint-Etienne : Robert Herbin, celui qui a mené les Verts en finale de Coupe d'Europe©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le mardi 28 avril 2020 à 12h00

Décédé ce lundi à 81 ans, Robert Herbin restera viscéralement attaché à Saint-Etienne, qu'il a mené en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1976.



Si Robert Herbin a été un joueur important de l'AS Saint-Etienne, c'est dans le costume d'entraîneur qu'il a marqué le club du Forez. Et une date restera à jamais associée à celle du « Sphynx », celle du 12 mai 1976. Après avoir écarté Copenhague, les Rangers, le Dynamo Kiev puis le PSV Eindhoven, la bande à Jean-Michel Larqué, Ivan Curkovic, Jacques Santini ou encore Dominique Rocheteau a disputé la première finale de Coupe d'Europe des Clubs Champions face au Bayern Munich de Franz Beckenbauer, Karl-Heinz Rummenigge, Gerd Müller, Uli Hoeness ou encore Sepp Maier. Cette finale, les Verts de Robert Herbin l'ont dominée mais les poteaux carrés de Hampden Park ont refusé à Dominique Bathenay puis Jacques Santini l'ouverture du score en première période.

Des poteaux carrés de Glasgow à la descente des Champs-Elysées

Des poteaux carrés qui, encore aujourd'hui, sont responsables pour beaucoup du revers des Stéphanois lors de cette finale et qui ont désormais pris place dans le musée des Verts installé dans le Stade Geoffroy-Guichard. Une finale qui a tourné peu avant l'heure de jeu quand Franz Roth, sur un coup franc de Franz Beckenbauer, a trompé Ivan Curkovic. Malgré ce revers, c'est en héros que les joueurs de Robert Herbin ont été accueillis à leur retour en France, s'offrant même une descente des Champs-Elysées qui est rest,ée gravée dans les mémoires, avant d'être reçus à l'Elysée par le Président de la République de l'époque, Valéry Giscard d'Estaing. Une finale qui a fait dire, aux quatre coins de l'Europe que « ce n'est pas le meilleur qui a gagné ». Il aura fallu attendre dix-sept ans de plus pour voir un club français s'emparer de la « coupe aux grandes oreilles ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.