Saint-Etienne : Le maire de la ville s'en prend à Caïazzo

Saint-Etienne : Le maire de la ville s'en prend à Caïazzo©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le mardi 04 août 2020 à 19h45

Suite à la sortie de Bernard Caïazzo, le président du conseil de surveillance des Verts, sur l'attrait de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, le maire de la ville, a répliqué.



Après la sortie de Bernard Caïazzo, le maire de Saint-Etienne montre au créneau ! En effet, le président du conseil de surveillance des Verts parlait récemment d'un « petit handicap » par rapport à l'attrait de la ville vis-à-vis de possibles repreneurs. « Pour ceux qui connaissent le football, Saint-Étienne est une grande capitale. Mais, pour ceux qui ne le connaissent pas, à choisir entre Bordeaux, Nice et Saint-Étienne, c'est sûr que la Riviera ou les vins de Bordeaux présentent plus d'attraits », expliquait-il dans les colonnes du Progrès. Des propos qui n'ont évidemment pas bien plu à Gaël Perdriau, le maire de la ville du Forez, qui n'a pas mis longtemps pour lui répondre, via un communiqué publié notamment sur sa page Facebook. « Donc si l'ASSE ne trouve pas d'investisseurs, c'est parce que la ville manquerait de "prestige" selon Bernard Caïazzo... », rappelle l'élu depuis 2014.

« Saint-Etienne, c'est plus qu'un club »

« C'est peut-être aussi parce que peu d'investisseurs acceptent de payer plus de 50 % des parts en étant minoritaires en droits de vote... Ou que la vente de pépites pour en tirer des profits à court terme a nui à la construction d'une grande équipe dans le temps (Aubameyang, Payet, Maupay, Saint-Maximin, Matuidi, Ghoulam, Malcuit, Saliba, Bamba, Zouma...). Autant de joueurs qui explosent dans leur club aujourd'hui. D'ailleurs on peut se demander à quoi a servi l'argent de la vente de ces joueurs ? On en a pas vu les bénéfices sportifs, s'interroge d'ailleurs Perdriau, le maire de la ville. Le « prestige » de Nice n'améliore pas le talent de son club qui n'a rien gagné depuis 1997 ou de Bordeaux depuis 2009... (...) Je suis d'accord sur un point avec Bernard Caiazzo, c'est que Saint-Etienne, c'est plus qu'un club... Et il mérite mieux que juste un investisseur qui vient pour sa gloire et son portefeuille. (...) C'est vrai, Saint-Etienne est une ville et donc un club populaire, avec une âme. Ça n'a pas de prix. Surtout pas celui d'une certaine bourgeoisie. Allez les Verts ! Partout. Toujours. » Ça fait donc 1-1, balle au centre !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.