Saint-Etienne : Après les révélations sur le bizutage, une enquête judiciaire a été ouverte

Saint-Etienne : Après les révélations sur le bizutage, une enquête judiciaire a été ouverte©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le dimanche 02 août 2020 à 17h40

Après un bizutage sur trois jeunes footballeurs appartenant au centre de formation de Saint-Etienne, une enquête judiciaire a été ouverte pour « coups et blessures volontaires ».

Une histoire qui devrait donc avoir de lourdes conséquences. En effet, quelques heures seulement après les révélations concernant la tenue d'un bizutage de trois jeunes footballeurs, âgés entre 15 et 16 ans, au sein du propre centre de formation de Saint-Etienne, la justice a décidé de s'emparer du dossier. Ce dimanche, une enquête a même été ouverte, pour « coups et blessures volontaires », selon l'AFP. Elle a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Etienne. Ce sont les victimes qui avaient révélé, auprès de leurs éducateurs, ce qu'il s'était réellement passé, quelques jours après les faits. Pour rappel, dès ce vendredi, le club de l'ASSE avait ainsi déjà décidé de porter plainte contre X et avait également parlé de « faits inacceptables » après une enquête interne. Dans son communiqué, la formation stéphanoise indiquait aussi que « deux pensionnaires ont été convoqués à un entretien préalable à une éventuelle sanction et mis à pied à titre conservatoire. Un troisième a fait l'objet d'une exclusion temporaire ».

Des coups de bâtons auraient été reçus par certains jeunes

Saint-Etienne tenait également à rappeler : « Quatrième meilleur centre de formation, selon le dernier classement de la Fédération française de football, le club ne peut tolérer des actes inappropriés et contraires aux valeurs inscrites dans son projet sportif d'excellence permettant à de nombreux jeunes joueurs d'intégrer le groupe professionnel. » Si trois jeunes joueurs étaient donc visiblement concernés par cette affaire, seuls deux d'entre eux auraient été victimes de faits et gestes pouvant porter atteinte à leur intégrité physique, selon RMC Sport, qui précise toutefois qu'il n'y aurait pas eu de blessés, malgré des coups de bâton reçus de la part de trois de leurs aînés. Ce bizutage serait tout récent, puisqu'il serait intervenu le soir du 24 juillet dernier, juste après la finale de la Coupe de France, entre le Paris Saint-Germain et... Saint-Etienne. Ce soir-là, le club du Forez s'était incliné (0-1).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.