Qui pour remplacer Oscar Garcia ?

Qui pour remplacer Oscar Garcia ?©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 13h28

Cinq noms se dégagent pour prendre la succession d'Oscar Garcia à l'ASSE. Tour d'horizon.

L'évidence : Christophe Galtier

Pourquoi lui ? Galtier est l'homme qui avait remis de l'ordre dans la maison et le pionnier du retour des Verts dans le gratin de la L1. Il jouit d'une popularité infaillible auprès des supporters, connaît le club sur le bout des doigts et sait comment s'y adapter. L'homme de 51 ans a traversé quelques crises avec l'ASSE et s'en est toujours sorti.

Pourquoi son profil ne colle pas ? Le technicien marseillais a quitté les Verts parce qu'il était arrivé au bout de l'aventure et ses résultats plafonnaient. Un retour pourrait être contre-productif. S'il s'engage de nouveau, les résultats réclamés par son statut au club seraient probablement trop élevés et incompatibles avec l'ampleur de sa tâche. Pour lui, la prise de risque serait gigantesque.

La grosse cote : Christian Gourcuff

Pourquoi lui ? Lorsqu'elle a nommé Oscar Garcia, la direction stéphanoise a traduit une volonté de monter un véritable projet de jeu. Miser sur Christian Gourcuff n'évoquerait pas autre chose. Le Breton s'implique à tous les étages d'un club, comme il l'a fait à Lorient et Rennes, et Sainté en aurait bien besoin. Son implication a toujours fini par porter ses fruits. Il a l'esprit revanchard.

Pourquoi son profil ne colle pas ? Gourcuff pense ce qu'il dit et dit toujours ce qu'il pense, c'est la raison pour laquelle il a été débarqué du Stade Rennais. Avec une direction aussi complexe et indécise comme celle de l'ASSE, il lui sera difficile de nouer une entente cordiale et productive. Difficile de savoir s'il a les épaules pour supporter un club aussi exigeant que Sainté.

La solution interne : Laurent Batlles

Pourquoi lui ? Batlles a côtoyé le club en tant que joueur et adjoint et en connaît les exigences. Il a aussi beaucoup appris au côté de Christophe Galtier et est, en cela, l'un de ses successeurs naturels. L'ancien milieu de terrain est une solution facile et peu coûteuse, puisqu'il est à la tête de l'équipe réserve depuis plus d'un an. Il est globalement apprécié dans le Forez.

Pourquoi son profil ne colle pas ? Tout simplement parce que le Nantais est encore inexpérimenté. Il n'a jamais entraîné au plus haut niveau. Le promouvoir dans de telles conditions aurait tout du cadeau empoisonné. Il n'a que peu de légitimé aux yeux de la direction, et notamment de Roland Romeyer, qui lui a préféré Julien Sablé pour assurer l'intérim.

Le promu : Romain Revelli

Pourquoi lui ? Pour Revelli, c'est tout le contraire. Lui est particulièrement apprécié par le co-président de l'ASSE, selon Canal+. C'est déjà primordial pour entamer un mandat à la tête de l'équipe première et ce n'est pas Oscar Garcia qui dira le contraire. Il connaît tous les enjeux internes au club et, au-delà de ces considérations, il avait eu une importance capitale pour le mental de l'équipe à l'époque où il était l'adjoint de Christophe Galtier.

Pourquoi son profil ne colle pas ? Revelli est encore très jeune (40 ans) et son expérience au plus haut niveau est aussi très limitée. Son arrivée traduirait un nouveau changement de politique alors que celle qui avait amené la nomination d'Oscar Garcia avait (presque) tout pour être fructueuse sur le long terme. L'actuel coach de l'ASF Andrézieux-Bouthéon n'offre aucune certitude et n'apporte que peu de garanties.

Le chouchou : Didier Tholot

Pourquoi lui ? S'il figure dans la short-list des possibles successeurs, c'est aussi parce qu'il est l'un des chouchous de la direction. Contrairement à d'autres prétendants, Tholot bénéficie d'un véritable CV d'entraîneur. Même si, en quinze ans sur les bancs, le natif de Feurs n'a pas connu que des expériences fructueuses, il a le mérite de connaître la Ligue 1. Il cherche un challenge en France et veut jouer le haut de tableau.

Pourquoi son profil ne colle pas ? Il n'a pas laissé un souvenir impérissable dans le Forez à l'époque où il était joueur (6 buts en cinquante matchs) et n'a peut-être pas assez de crédibilité aux yeux des supporters des Verts. Il est plus intimement lié aux Girondins de Bordeaux et ne peut prétendre à l'étiquette de sauveur dont dispose Galtier, par exemple.

 
12 commentaires - Qui pour remplacer Oscar Garcia ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]