L1 - Saint-Etienne : Roland Romeyer et Bernard Caïazzo dévoilent leur plan de relance

L1 - Saint-Etienne : Roland Romeyer et Bernard Caïazzo dévoilent leur plan de relance©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le vendredi 15 décembre 2017 à 20h00

Présents ce vendredi en conférence de presse, Roland Romeyer (président du directoire) et Bernard Caïazzo (président du conseil du surveillance) ont fait le point sur la situation de l'AS Saint-Etienne. A la recherche d'un manager général, les Verts attendent aussi l'arrivée d'un investisseur puissant, et le Mercato d'hiver devrait permettre de renforcer un effectif à la peine lors de cette première partie de saison.

Une situation inquiétante Quelques heures avant la réception de Monaco (18eme journée de Ligue 1), un conseil de surveillance a eu lieu du côté de Saint-Etienne. L'occasion de faire le point après une première partie de saison des plus délicates (qui a notamment été marquée par un changement d'entraîneur). « Je n'aurais jamais pu imaginer vivre des moments difficiles comme en ce moment, a indiqué Bernard Caïazzo en conférence de presse. C'était pire il y a dix ans mais la situation est aujourd'hui inquiétante et il faut réagir. Mais nous ne sommes pas à trois journées de la fin, il y a plus d'un demi-championnat à vivre. » La nécessité d'un investisseur puissant Afin de remonter la pente, les Verts sont notamment à la recherche d'un investisseur puissant afin de se doter des moyens nécessaires pour rester compétitifs. « Aujourd'hui, l'environnement a changé, a expliqué Bernard Caïazzo devant les journalistes. Les investisseurs puissants font désormais la différence dans notre championnat. Si l'ASSE n'arrive pas à attirer un investisseur puissant, le club devra jouer le milieu de tableau. (...) Le club ne retrouvera pas une ambition européenne sans investisseurs puissants. C'est une condition nécessaire. Le plan s'organise en 3 phases : un Mercato avec des renforts, faire évoluer le management du club et, je le répète, l'arrivée d'un investisseur puissant ! » Une venue qui pourrait s'accompagner ou non par le départ des deux présidents : « Quand l'investisseur arrivera, nous serons à sa disposition pour rester ou partir du club. L'institution est la priorité, elle est plus forte que les hommes. Mais personne dans la région est meilleur que R.Romeyer pour gérer un club de football ». Alors que la banque Lazard a été mandatée, Sainté espère que le processus sera concrétisé en 2018, mais il est impossible de donner des noms pour le moment. Un Mercato actif pour Saint-Etienne Alors que les coéquipiers de Loïc Perrin affichent plusieurs limites, l'ASSE cherche au moment trois renforts pour le Mercato d'hiver, mais il n'est pas question de céder à la précipitation. « Nous travaillons beaucoup sur le Mercato, assure Roland Romeyer. Nous faisons confiance à la cellule mise en place, qui va s'attacher à définir qui partira et qui arrivera. Bernard Caïazzo et moi décidons seulement du plan financier. » « Pour le Mercato, je parle de renforts et pas de recrues, a déclaré, de son côté, le président du conseil de surveillance de Sainté. Il vaut mieux prendre deux très bons joueurs plutôt qu'en prendre six. Le rôle de Jean-Louis Gasset est très important. Bien sûr des erreurs ont été faites, dans les analyses. Mais il y a eu autant de blessés sans l'Europe qu'avec. Nous avons prêté des joueurs qui auraient pu jouer s'ils étaient restés. » Le comeback du Slovène Robert Beric (rp.Anderlecht) est notamment attendu, mais le chantier s'annonce important.

A voir aussi :>>> Toutes les news du Mercato>>> Saint-Etienne et Nice à la lutte pour Ntep (VfL Wolfsburg)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU