L1 - Saint-Etienne : Pourquoi les Verts ont une (toute petite) chance de créer la surprise contre Paris

L1 - Saint-Etienne : Pourquoi les Verts ont une (toute petite) chance de créer la surprise contre Paris©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le vendredi 25 août 2017 à 07h21

Saint-Etienne se rend ce vendredi au Parc des Princes pour y affronter un PSG qui lui réussit très peu en Ligue 1. Mais cette saison pourrait être celle de la rébellion pour les Verts face à l'ogre parisien. Voici pourquoi.

Un seul succès lors des 17 derniers matchs face au PSG, 18% de victoires contre le club de la capitale en Ligue 1, trois petites victoires en 36 déplacements au Parc des Princes...Si les joueurs de Saint-Etienne ne s'attardent que sur les statistiques qui les concernent face à Paris, nul doute qu'ils ne feront même pas le déplacement vendredi. Au contraire, les Verts seraient bien inspirés de se concentrer sur les raisons d'espérer un exploit retentissant face au vice-champion en titre. Car aussi maigres soit-elles, elles existent.


Avec trois victoires en trois matchs, l'ASSE arrive en confiance


C'est un début de saison historique que réalise l'ASSE. Avec trois succès en autant de rencontres disputées depuis la reprise du championnat, les Verts ont fait forte impression et n'ont, pour le moment, pas besoin de lever la tête pour apercevoir le PSG et Monaco au classement. Pour retrouver trace d'un tel départ dans l'élite, il faut remonter à la saison 1973-1974. Un exercice qui avait vu Saint-Etienne être couronné... Sans s'emballer au point de rêver à un nouveau titre de champion de France, les hommes d'Oscar Garcia peuvent au moins se permettre d'arriver au Parc dans une situation confortable, sans aucune pression comptable, et à un moment pas spécialement charnière de la saison. L'ASSE, n'a « rien à perdre, tout à gagner », comme l'ont rappelé presque d'une même voix le coach stéphanois et Loïc Perrin en conférence de presse. Le tout avec sur le front, l'étiquette de seule équipe à ne pas avoir encaissé de but en championnat jusqu'ici. Pas du luxe à l'heure d'affronter Neymar et consorts.


Avec Dioussé et Diony, Saint-Etienne a visé juste dans son recrutement


Il y a eu Yann Karamoh, Jordan Veretout, et dans une moindre mesure Massadio Haïdara. Ces cas ont une nouvelle fois montré les limites de Saint-Etienne en terme de recrutement et restent, particulièrement pour les deux premiers, certainement en travers de la gorge des dirigeants et supporters stéphanois. Mais au-delà de ces déceptions, l'ASSE semble avoir réussi son recrutement. Ou, du moins, avoir visé juste dans les renforts enregistrés.

Acheté pour cinq millions d'euros à Empoli, Assane Dioussé a montré de belles choses pour ses débuts et a d'ailleurs démarré les trois premières rencontres de Ligue 1 comme titulaire. Son style de jeu semble d'ailleurs coller parfaitement à ce que veut voir Oscar Garcia. Mais dans le Forez, c'est l'arrivée de Loïs Diony, recrue la plus chère de l'histoire du club (10 millions d'euros), qui a fait le plus de bruit. S'il n'a pas encore marqué, l'ex-buteur de Dijon a connu sa première titularisation face à Amiens, avec deux penaltys provoqués à la clé. Le joueur de 24 ans présente un profil différent et semble monter en puissance après avoir rongé son frein. Ajoutez à cela les promesses qui ont accompagné les arrivées de Gabriel Silva, Alexandros Karanis et Hernâni, et le mercato a jusqu'ici des allures de réussite dans la Loire. Pas vraiment une habitude ces dernières années.... Saint-Etienne comptera en tout cas grandement sur certains de ces nouveaux arrivants au Parc des Princes.


Avec Oscar Garcia, les Verts ont déjà changé


L'image d'un Saint-Etienne parfois ennuyeux n'est certainement pas totalement effacée des mémoires des supporters des Verts et autres observateurs. Mais force est de constater que dès l'entame du championnat, Oscar Garcia a mis les points sur les i et clairement affiché sa marque de fabrique, basée sur un gros pressing à la perte du ballon et la conservation de ce dernier. « Il a gagné ses trois matchs et son équipe a fait de très bons matchs. Il a une équipe qui est à son image. Elle a été performante lors des premiers matchs. C'est un premier test important pour nous contre Saint-Etienne. J'ai beaucoup de respect pour cette équipe », a d'ailleurs déclaré Unai Emery en conférence de presse.

Le coach espagnol a aussi su garder dans son effectif des joueurs comme Romain Hamouma, et en relancer d'autres, à l'image de Bryan Dabo et Ole Kristian Selnaes peu en vus la saison dernière. Le premier a d'ailleurs inscrit un doublé contre Amiens, et forme avec Dioussé et le Norvégien un trio intéressant dans l'entrejeu. Un secteur de jeu ou Paris devra composer sans Marco Verratti, expulsé contre Toulouse et Blaise Matuidi, qui est désormais Turinois. S'il y a une petite brèche, elle se situe donc peut être là...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - L1 - Saint-Etienne : Pourquoi les Verts ont une (toute petite) chance de créer la surprise contre Paris
  • Vont s'en prendre 6 comme Toulouse et encore ya pas Mbappé!