L1 - Saint-Etienne / Julien Sablé : " Nous sommes convalescents "

L1 - Saint-Etienne / Julien Sablé : " Nous sommes convalescents "©Media365

Rédaction , publié le mardi 28 novembre 2017 à 08h00

Julien Sablé, l'entraîneur stéphanois, livre ses impressions avant l'affiche de mardi soir contre Bordeaux (15eme journée de Ligue 1). Il faut que les Verts soient unis pour espérer remonter au classement.

Julien Sablé, comment abordez-vous l'affiche de mardi soir contre Bordeaux ? 
Le match contre Strasbourg a confirmé l'état d'esprit demandé. Mais je le redis et je le confirme, nous sommes convalescents. Il y a eu des petites erreurs de concentration qui ont eu de gros effets. Le premier but encaissé est l'affaire de tous. Nous étions encore dans l'euphorie de notre ouverture du score et il y a la décharge émotionnelle. Là, nous connaissons l'importance des trois points de demain. Les deux équipes sont en manque de confiance, dans une situation quasi-identique. Il faudra faire attention aux détails.

Comment allez-vous régler les problèmes défensifs de votre équipe ?
Il faut refuser de prendre des buts. Il ne faut pas l'accepter. Il faut se révolter. Il faut se serrer les coudes, rester unis et refaire les efforts ensemble pour retrouver notre solidité.

Sablé : « Redonner confiance à mes joueurs »
Quel a été votre discours auprès des joueurs ? 
On a fait un débrief après Strasbourg. Chaque joueur est conscient de la qualité de son match, encore plus aujourd'hui avec le retour vidéo. Le haut niveau est intransigeant. Il faut faire un match quasi parfait dans les intentions et le comportement. Nous avons seulement envie de travailler et gagner les matchs. Demain (mardi), il ne faudra pas tergiverser et respecter le plan de jeu que nous mettons en place. Bordeaux est une bonne équipe, en crise de confiance mais avec des individualités à fort potentiel.

Quel est votre axe de travail ? 
La priorité du moment est de redonner confiance à mes joueurs. Ils n'ont pas oublié leur football. Mon vestiaire est composé de grands compétiteurs qui détestent la défaite. Ils ont refusé d'abdiquer. Nous avons stoppé l'hémorragie. Maintenant, nous sommes conscients qu'il faut prendre moins de buts.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU