L1 - ASSE : Saint-Etienne ne s'est pas débarrassé de ses fantômes

L1 - ASSE : Saint-Etienne ne s'est pas débarrassé de ses fantômes©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le mardi 28 novembre 2017 à 08h30

Malgré le match nul à domicile contre Strasbourg (2-2), Saint-Etienne n'est pas encore sorti d'affaire après des dernières semaines éprouvantes sur le terrain comme en dehors. Le match face à Bordeaux (15eme journée, mardi 21h00) doit lui servir à sortir enfin la tête de l'eau.

Pour Saint-Etienne, le chemin de la rédemption sera encore long. Parce qu'on n'efface pas une défaite historique dans le derby face à l'OL d'un simple coup de chiffon. Mais les Verts tentent d'avancer tant bien que mal malgré le pessimisme ambiant. L'arrivée de Julien Sablé sur le banc, épaulé par Jean-Louis Gasset, n'est pas un gage de certitude pour la suite des opérations, mais le tandem mérite d'avoir sa chance. Histoire de voir si le club forézien a encore la force de se relever après un début de saison calamiteux et usant mentalement.

Regagner la ferveur du public de Saint-Etienne
En enchaînant un sixième match sans victoire en L1 face à Strasbourg (2-2), vendredi dernier, les Verts ne se sont pas rassurés au classement où ils pointent à une timide huitième place, mais ils ont au moins eu le mérite de progresser au niveau du jeu. Tout n'a pas été parfait, loin de là. Cependant, certaines attitudes ont été plutôt encourageantes. Les Foréziens n'ont rien lâché à défaut d'être brillants offensivement, comme souvent. Au cœur d'un automne de crise, c'est presque un point positif. L'entraîneur de l'ASSE a tenu à dédramatiser avant de croiser le fer contre une autre équipe en grande difficulté, Bordeaux.  « La priorité du moment est de redonner confiance à mes joueurs, a affirmé Sablé en conférence de presse. Ils n'ont pas oublié leur football. Mon vestiaire est composé de grands compétiteurs qui détestent la défaite. Ils ont refusé d'abdiquer. Nous avons stoppé l'hémorragie. »

Pas totalement, mais les performances de certains joueurs comme Bamba ou Hernani ont eu le mérite d'offrir un visage bien plus séduisant contre le Racing. Un match plein d'entrain qui aura permis aux supporters d'avoir une once de spectacle dans un stade habitué aux joutes sans le moindre frisson depuis bien trop longtemps. Quand les banderoles hostiles des dernières semaines auront été oubliées et que la ferveur sera de retour dans les tribunes de Geoffroy-Guichard, Saint-Etienne se sera déjà enlevé une douloureuse épine dans le pied.

Monnet-Paquet : « On ne pouvait pas tomber plus bas »
Pour totalement guérir les blessures d'hier, Saint-Etienne se doit de prendre un maximum de points avant la trêve. Et ce ne sera pas choses aisée puisque les Verts affrontent Bordeaux, Nantes, Marseille et Monaco. Un menu copieux qu'il va falloir bien digérer pour espérer des lendemains plus chantants. Et ils pourraient l'être si l'ASSE commence à encaisser moins de buts. Les joueurs foréziens en ont pris dix dans le buffet en trois matchs. Soit autant que lors des onze premières journées de L1. Julien Sablé avait déjà identifié le problème : « Il faut refuser de prendre des buts, a-t-il expliqué. Il ne faut pas l'accepter. Il faut se révolter. Il faut se serrer les coudes, rester unis et refaire les efforts ensemble pour retrouver notre solidité. »

Kevin Monnet-Paquet, l'attaquant stéphanois, estime que les Verts ne peuvent que remonter la pente désormais. « On ne pouvait pas tomber plus bas, a-t-il martelé en conférence de presse. On se doit de relever la tête car l'ASSE est un grand club. Il faut assumer et travailler tous ensemble. La victoire est la seule solution pour nous. Il faut remonter au classement car rien n'est figé. » Et l'ancien Lorientais n'a pas tort. Malgré tous les remous, Sainté n'est qu'à quatre points de la cinquième place de Nantes.

 
4 commentaires - L1 - ASSE : Saint-Etienne ne s'est pas débarrassé de ses fantômes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]