ASSE : Ruffier assure que Puel ne lui a rien demandé

ASSE : Ruffier assure que Puel ne lui a rien demandé©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 15 août 2020 à 17h00

La guerre continue entre Claude Puel et Stéphane Ruffier, qui met en doute la parole de son coach.



Entre Stéphane Ruffier et l'AS Saint-Etienne, les relations sont des plus glaciales. Et, de surcroît, l'incompréhension semble être totale. Début août, Claude Puel révélait dans un entretien à Infosport+ que l'emblématique portier des Verts avait refusé le statut de numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens, ce qui justifiait sa mise à l'écart du groupe. Mais ce samedi, l'avocate de l'ancien Monégasque a fait savoir, via un communiqué publié par L'Equipe, que tout cela était erroné. « Stéphane Ruffier a pris connaissance avec stupeur, par voie de presse, des déclarations de son entraîneur, Claude Puel, selon lesquelles il lui aurait fait part de son refus d'être la doublure de Jessy Moulin lors d'une conversation téléphonique du 17 juin dernier, était-il ainsi écrit. Il ne lui a jamais été proposé d'être le gardien numéro 2 cette saison et il n'a donc jamais pu refuser d'être la doublure de Jessy Moulin. »

Une sortie médiatique qui n'a guère plu aux dirigeants de l'ASSE. Ces derniers ont à leur tour pris la parole ce samedi après-midi, à la fois pour défendre leur entraîneur et exprimer, d'une certaine manière, leur lassitude par rapport au dossier Ruffier.

Voici l'intégralité du communiqué publié ce samedi après-midi sur le site de l'AS Saint-Etienne :

« L'AS Saint-Étienne s'étonne de lire dans un communiqué, relayé par le journal L'Équipe, le contenu du courrier recommandé que Stéphane Ruffier et son avocate viennent par ailleurs de lui adresser. Les entretiens entre un entraîneur et ses joueurs, concernant de simples décisions sportives, devront-ils désormais être enregistrés ou se dérouler en présence d'un huissier pour éviter de telles démarches ?

Le club déplore que la parole de son manager général, dont l'honnêteté n'a jamais été prise en défaut en vingt ans de carrière, puisse être ainsi remise en cause et charge son conseil de répondre à ce communiqué par les voies de droit les plus appropriées.

L'ASSE a déjà eu l'occasion de s'exprimer sur la situation de Stéphane Ruffier et entend se consacrer pleinement à la préparation de sa saison. Néanmoins, le club prend acte que le joueur est dorénavant prêt, suite à l'annonce de son avocate, à devenir numéro 2. Il appartient toujours au manager général de l'ASSE d'effectuer ses choix sportifs en décideur responsable. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.