ASSE : Paquet n'a pas de baguette magique

ASSE : Paquet n'a pas de baguette magique©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 13h08

Il a beau être très impressionnant avec son gabarit de basketteur, Frédéric Paquet ne sera pas le sauveur de l'AS Saint-Etienne.

Intronisé directeur général du club forézien, le nouveau venu a mis les choses au clair dès sa présentation à la presse jeudi. « Je ne réglerai rien tout seul, d'autant qu'aujourd'hui le problème est avant tout sportif. Ce sont les joueurs qui ont le rôle le plus important à jouer. C'est pour cette raison que le Mercato est aujourd'hui la priorité de l'AS Saint-Etienne », a déclaré Frédéric Paquet, qui était en concurrence avec Alain Roche pour ce poste. Yann M'Vila, Paul-Georges Ntep et Neven Subotic sont arrivés. Et d'autres pourraient suivre. « Compte tenu de notre classement, nous sommes en situation de maintien. Nous espérons redresser la barre en championnat, car nous ne méritons pas notre place actuelle. Celle-ci ne correspond pas à la qualité de l'effectif, a fortiori depuis le Mercato », prévient l'ancien DG du LOSC.A Lille, le personnage a laissé l'image d'un homme clivant. Il y a ceux qui décrivent le dirigeant efficace et passionné, et ceux qui préfèrent voir l'homme carriériste et sans scrupules. A Saint-Etienne, il entend surtout prendre son temps pour s'imprégner d'un environnement particulier. « Je vais prendre le temps de comprendre le fonctionnement du club, connaître les hommes qui y travaillent et l'environnement. Mon rôle sera de proposer un projet au Directoire et du Conseil de Surveillance afin de rendre le club le plus efficace possible. L'idée est de lancer une nouvelle dynamique en adéquation avec les moyens du club. L'AS Saint-Etienne est un moteur très important pour son environnement. » Surtout que dans le Forez, il sera la patron opérationnel, Roland Romeyer ayant choisi de prendre du recul. « Je prends le relais d'un président très présent et efficace », se félicite Frédéric Paquet, qui dit venir au chevet des Verts « avec bonheur et fierté ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.