ASSE : La LFP sanctionne le festival pyrotechnique

ASSE : La LFP sanctionne le festival pyrotechnique©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 16 décembre 2019 à 17h35

Les supporters stéphanois risquent de passer plusieurs week-ends loin de Geoffroy-Guichard. La LFP a décidé de sanctionner le festival pyrotechnique réalisé pendant le match entre Saint-Etienne et Paris avec un huis-clos total. Une décision jusqu'à nouvel ordre qui promet d'être sévère.

La Ligue de Football Professionnel n'a pas goûté ce qu'il s'est passé à Geoffroy-Guichard ce dimanche. Suite au craquage massif de fumigènes, interdits dans les stades français, et au feu d'artifice tiré dans les dernières minutes du match opposant Saint-Etienne au PSG (0-4), la LFP a réuni sa Commission de discipline en urgence lundi. Il y a été décidé d'infliger « une mesure de huis-clos total à titre conservatoire au stade Geoffroy-Guichard », en raison « des faits particulièrement graves ». La police des terrains devra désormais instruire le dossier. Une décision définitive pourrait ne pas intervenir avant courant janvier. Le prochain match à domicile de l'ASSE est programmé le 11 janvier, contre le FC Nantes en L1.

Des stadiers blessés

Les officiels de la rencontre étaient pourtant prévenus que l'Avant-Garde, groupement appartenant aux Magic Fans, célébreraient son 20eme anniversaire avec des fumigènes, après avoir enchaîné les tifos pendant l'avant-match puis la rencontre. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à un tel déploiement d'engins pyrotechniques (une centaine de fumigènes), dont d'autres allumés en début de saison période dans le Virage Sud avaient déjà entraîné une courte interruption de la rencontre. Cette fois, après le 4eme but parisien signé Kylian Mbappé, Ruddy Buquet a rapidement renvoyé les deux équipes aux vestiaires, avant même que les 90 minutes réglementaires soient officiellement écoulées. Dans la cohue, plusieurs stadiers ont été blessés, dont certains à cause du jet des torches vers la pelouse ou de sièges lancés par des Parisiens présents dans le parcage visiteurs. « J'espère que l'équipe ne sera pas pénalisée, espérait Claude Puel dimanche après la rencontre. Elle n'a pas besoin de ça. » Le souhait du coach des Verts n'a pas été entendu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.