Rennes : Taxé de nonchalance, Camavinga se défend

Rennes : Taxé de nonchalance, Camavinga se défend©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 19 juillet 2020 à 21h51

Raillé sur les réseaux sociaux en raison d'une photo où il disputait le premier match amical de Rennes, contre Châteauroux, avec les lacets défaits, Eduardo Camavinga s'en est expliqué.


Trois semaines après avoir repris, le Stade Rennais disputait son premier match amical jeudi, dans son centre d'entraînement de La Piverdière. Une rencontre face à Châteauroux remportée 3-0 par les hommes de Julien Stéphan, grâce à un but de la nouvelle recrue, Martin Terrier (15e), un penalty de Raphinha (62e) et une réalisation du jeune Georginio Rutter (64e). Edouardo Camavinga a lui disputé la première période au sein d'un 4-3-3 concocté par l'entraîneur breton, aux côtés du champion du monde Steven Nzonzi et de Jonas Martin. Si le prodige rennais, notamment convoité par le Real Madrid, s'est mis en évidence, il a fait réagir en raison d'une photo du match qu'il a publiée sur Twitter. 

Un cliché où on le voit en train de jouer avec les lacets défaits. Ce qui n'a pas manqué de déclencher de nombreux commentaires, certains le taxant même de nonchalance. "Oublie pas de faire tes lacets", l'a notamment chambré son coéquipier Yann Gboho. "Gnantin l'assassin laisse-moi tranquille, merci", a rétorqué le nouveau bachelier, avant de s'expliquer lorsqu'il a été relancé sur le sujet : "Mes lacets étaient juste défaits à ce moment-là, rien de plus." "Ah ah il faut attendre qu'il y ait un arrêt de jeu avant de refaire ses lacets lorsqu'ils se défont", a-t-il ensuite répondu sur le même réseau social à un article de Ouest-France consacré à cette anecdote. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.