Rennes : L'attaquant iranien se fait attendre

Rennes : L'attaquant iranien se fait attendre©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 15 août 2018 à 19h10

Proche de signer au Stade Rennais il y a quelques jours, Saman Ghoddos n'a toujours pas rejoint le club breton. La faute à un pré-contrat signé auparavant avec Huesca, promu en Liga.

Dimanche, au lendemain de la défaite sur la pelouse de Lille (3-1), les supporters du Stade Rennais retrouvaient le sourire en découvrant les propos du président d'Östersund dans la presse suédoise. Celui-ci y annonçait le départ de son attaquant star Saman Ghoddos à Rennes. L'Iranien, présent à la Coupe du Monde en Russie, devait rejoindre la Bretagne contre une indemnité de transfert de 3,5 M€ (hors bonus). Mais trois jours plus tard, le dossier est au point mort. Pire, il a tendance s'embourber de jour en jour. La faute à un pré-contrat que le joueur aurait signé avec le club d'Huesca, promu en Liga cette saison. Car avant de dire oui à Rennes, Saman Ghoddos s'était rendu en Espagne. Et tout semblait réglé pour que l'international iranien y poursuive sa carrière, une visite médicale ayant même eu lieu rapporte Heraldo, un média local. Si accord il y a eu entre Huesca et Östersund, les règlements FIFA prévoient que le club suédois paye une indemnisation au club espagnol en cas de rupture. En résumé, les dirigeants rennais ne sont pas directement impliqués dans cette affaire et assistent en simples spectateurs aux complications d'un dossier qui retarde la signature de Saman Ghoddos en France. En attendant, l'intéressé a repris le chemin de l'entraînement avec son club en Suède. Et ne souhaite plus s'exprimer sur le sujet comme l'expliquent nos confrères du Östersunds-Posten...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.