Rennes : " Je n'ai pas la vérité ", concède Gourcuff

Rennes : " Je n'ai pas la vérité ", concède Gourcuff©Media365

Rémi Farge, publié le lundi 23 octobre 2017 à 17h40

Mercredi soir, Rennes se rendra à Dijon pour les 16emes de finale de Coupe de la Ligue. L'occasion pour Christian Gourcuff d'évoquer la victoire contre Lille et la confusion qui règne autour de son cas personnel.

Christian Gourcuff, à quel point le succès contre Lille a-t-il fait du bien à votre groupe ?
Ça fait du bien évidemment parce que c'était assez compliqué. Maintenant, la saison est longue et on voit aussi, avec la liste de tous les blessés qu'il faut qu'on gère ce laps de temps en espérant récupérer des forces vives dans les semaines à venir. La confiance est essentielle mais elle s'effrite avec pas mal de choses, des choses extérieures et puis quelquefois aussi des choses qui sont internes, et notamment le manque de réussite et de résultats.

 

La situation reste-t-elle floue néanmoins ?
Non, pas pour moi en tout cas. Pour vous peut-être, oui, après je ne maîtrise pas tout. Je n'ai pas la vérité. Moi, ce qui m'importe, c'est la relation que j'ai avec le groupe et mon président. Après, qu'il y ait des choses qui se trament, qui soient à l'extérieur, je ne suis pas naïf non plus et je connais le monde du business. Je n'ai pas de certitude mais comme je l'ai dit la semaine dernière, le danger dans ces situations-là, c'est de perdre sa concentration sur le terrain. Et le gros challenge la semaine dernière, c'était de pouvoir se concentrer sur le foot. Je peux vous dire que ça n'a pas été facile et je rends hommage aux joueurs qui ont pu se concentrer sur le match pour bien le préparer.

Mais vous savez maintenant qu'un changement profond va se produire... 
Vous me l'apprenez... J'ai eu François Pinault vendredi, comme il m'appelle régulièrement, donc c'est pour ça que je vous dis quand je parle de mensonges et de saloperies. Parce qu'il y a des choses que je ne sais pas et peut-être que c'est vrai, je n'ai pas la prétention de savoir tout ce qui se passe. Par contre, je sais qu'il y a des choses qui sont fausses et qui ont été dites. Quand je suis rentré lundi de dernier de l'entraînement, ma femme m'a dit : "Mais tu es viré." Le mardi matin, les joueurs étaient presque surpris de me voir. Ce ne sont pas des mensonges ?

Peut-être y'a-t-il eu un emballement médiatique...
Ce n'est pas le problème de fond. Suis-je viré, oui ou non ? Vous savez, je vous envoie un avis de décès, j'e n'aurai peut-être pas raison sur le coup mais je suis sûr d'avoir raison à un moment donné ! C'est exactement ça. Alors on se concentre sur le terrain, on fait le maximum pendant le temps qu'on sera ensemble et après... Après, il y a des choses que je ne maîtrise pas sans doute, je n'ai pas la prétention de savoir tout ce qui se trame à droite à gauche, dans les salons et surtout dans un monde de business. Parce que quand je vois, je lis des choses... Quand même, je lis plus maintenant, aussi pour savoir un peu ce qui se trame, donc vous n'allez pas me taxer de naïveté.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU