Rennes : Grenier s'attire les foudres de Garibian

Rennes : Grenier s'attire les foudres de Garibian©Media365
A lire aussi

Joana Guerra Mota, publié le lundi 25 janvier 2021 à 13h13

Mécontent de l'arbitrage après la défaite de Rennes face à Lille (0-1), Clément Grenier s'en est pris à l'arbitre du match, Eric Wattellier, s'attirant les foudres de Pascal Garibian, directeur technique national de l'arbitrage.

« Il parle mal, dit des choses qui sont agressives durant la rencontre alors que nous, nous sommes concentrés sur notre match. Il me dit pendant tout le match qu'il arbitrera contre nous. C'est décevant mais il ne faut pas s'arrêter là-dessus... ». Voilà ce qu'a déclaré Clément Grenier après la défaite de Rennes contre Lille dimanche (0-1). Le milieu de terrain du club breton n'a donc pas mâché ses mots et accuse Eric Wattellier, arbitre de cette rencontre de la 21e journée. Avec cette déclaration, le milieu s'est attiré les foudres de Pascal Garibian, directeur technique national de l'arbitrage. « Il se trouve que j'étais présent au centre de visionnage tout le week-end pour superviser l'assistance vidéo, et j'ai notamment suivi intégralement Rennes-Lille, y compris sur le plan managérial puisque nous avons l'audio des échanges entre les arbitres terrain et les VAR. Et je peux vous affirmer qu'à aucun moment, M. Wattellier n'a manqué de respect à M. Grenier ou à tout autre joueur » a-t-il ainsi affirmé ce dernier à L'Equipe.

"Pas de polémique" pour le président rennais

« On ne peut pas accuser à tort publiquement un arbitre, mettre en cause son éthique, son intégrité, ça c'est inadmissible », poursuit Garibian. « Je peux vous dire aussi que toutes les communications sont enregistrées, on peut produire les bandes si nécessaires ou fournir aux instances compétentes, la Commission de discipline ou le Conseil national de l'éthique, s'il se saisit des déclarations de Clément Grenier, il n'y a aucune difficulté pour fournir l'ensemble des communications » a-t-il encore affirmé. Si les instances se saisissent des propos de Grenier, le joueur rennais pourrait risquer gros. Quant à Pascal Garibian, il espère simplement « que ses propos prononcés juste après le match l'ont été sous le coup de la déception de la défaite et qu'ils ont dépassé sa pensée ». Pour Nicolas Holveck, président du Stade Rennais, il n'y a « pas de polémique ». Affaire à suivre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.