L1 - Rennes : Sans Ismaïla Sarr, Christian Gourcuff doit repenser son animation offensive

L1 - Rennes : Sans Ismaïla Sarr, Christian Gourcuff doit repenser son animation offensive©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le samedi 30 septembre 2017 à 10h31

Blessé au tendon d'Achille et absent trois mois, Ismaïla Sarr va manquer au Stade Rennais. Le club breton, qui accueille Caen ce samedi (20h00), doit trouver une solution pour pallier l'absence de l'ancien Messin.

Même si les résultats se faisaient encore attendre sur le plan comptable, le Stade Rennais avait clairement franchi un palier ces dernières semaines. Depuis sa victoire à Marseille, l'équipe de Christian Gourcuff a pris confiance et a progressé dans le jeu. Nice s'est imposé de justesse au Roazhon Park (0-1), et Saint-Etienne a concédé le match nul face à des Rennais deux fois devant au score le week-end dernier (2-2). Mais tout cela, c'était avec Ismaïla Sarr. Recruté à prix d'or cet été en provenance de Metz, le Sénégalais a comblé un déficit de vitesse aperçu la saison dernière à Rennes. Même s'il n'a pas crevé l'écran sur ses premières sorties, le joueur de 19 ans, auteur d'un but et deux passes décisives, était en train de monter en puissance jusqu'à sa grave blessure, dimanche à Geoffroy-Guichard. Kévin Théophile-Catherine lui a écrasé le tendon d'Achille : verdict, trois mois d'absence.
Vers une attaque Khazri-Mubele
« Ismaila est un super joueur, un super mec. Malheureusement dimanche je pense que ce n'est pas le joueur qui a été attaqué mais la personne, c'est ça qui est dommageable, peste Wahbi Khazri. Son absence est certes préjudiciable, mais je ne me fais aucun souci, dans le groupe, on a de jeunes joueurs talentueux pour le remplacer. Offensivement, on a les armes pour marquer face à n'importe quelle équipe », tente de se rassurer l'ancien joueur de Bastia et de Bordeaux. Sans Sarr, Khazri devrait faire équipe avec Firmin Mubele en attaque, samedi soir contre Caen (20h00). Encore buteur contre les Verts dimanche dernier, le Tunisien se sent bien. « Je commence à avoir du rythme dans les jambes. J'ai débuté par deux fois une heure de jeu à Marseille puis face à Nice. À Saint-Etienne, je suis monté à 80 minutes de jeu. Je suis content ! La semaine, je travaille bien avec les kinés et les préparateurs physiques. Tout est mis en œuvre pour que je retrouve mon meilleur niveau. »
Tell en reprise, Brandon pas encore au niveau
Mais la blessure d'Ismaïla Sarr réduit considérablement la marge de manœuvre de son entraîneur. « Il a déjà fallu palier son absence sur le terrain lors des séances d'entraînement. Nous devons faire face et nous adapter », souffle Christian Gourcuff. Jordan Tell, en phase de reprise, ne sera disponible qu'après la trêve internationale. Quant à Brandon, arrivé cet été de Majorque, il n'est pas encore prêt à en croire le Breton. « Il manque encore de confiance et manque d'expérience. Il vient d'un championnat de bonne facture (D2 espagnole, ndlr) mais n'est pas encore opérationnel. Il lui faut encore du temps pour s'exprimer à sa pleine mesure et s'épanouir. À ce jour, il est encore en retrait par rapport à ses attentes et les nôtres », regrette l'ancien coach de Lorient.
Garande reste méfiant
Heureusement, Rennes peut enfin compter sur Morgan Amalfitano. Ce qui permet aux Rouge et Noir d'élargir le champ des possibles chez ses milieux excentrés, et donc de replacer Firmin Mubele en pointe sans problème. Ce week-end, Amalfitano sera en concurrence avec Faitout Maouassa pour évoluer sur la gauche du milieu rennais, Benjamin Bourigeaud s'étant installé à droite depuis trois semaines. Une réorganisation contrainte qui ne rassure pas pour autant l'adversaire normand, convaincu de la montée en puissance de Rennes. Avec ou sans Sarr. « Les choses que Christian Gourcuff met en place commencent à prendre forme, juge Patrice Garande. C'est une équipe redoutable sur le plan offensif, de par la qualité de ses joueurs, ça va très vite. On connait leur animation en 4-4-2, donc je m'attends à un match avec du rythme, face à une équipe qui va vouloir faire des différences très vite. » Mais force est de constater que sans Sarr, les Rennais ont perdu gros niveau vitesse.

 
2 commentaires - L1 - Rennes : Sans Ismaïla Sarr, Christian Gourcuff doit repenser son animation offensive
  • ont s en sortira mais c est encore une annee ou il va falloir lutter pour obtenir le meilleur classement final possibles que les joueurs pensent a leurs supporters qui souffrent de voir leur equipe a la peine le stade rennais avec ces structures devrait lutter pour le haut du tableaux amities au stade rennais

  • le stade rennais va gagnez a domicile contre le stade malherbe de caen par le score de 2 but a 1 et vive le stade rennais

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]