L1 - Rennes : " Il peut débuter "... L'heure d'Hatem Ben Arfa pour punir le PSG ?

L1 - Rennes : " Il peut débuter "... L'heure d'Hatem Ben Arfa pour punir le PSG ?©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 22 septembre 2018 à 22h50

Sans surprise, Hatem Ben Arfa est dans le groupe du Stade Rennais pour la réception dimanche du PSG, son ancien club (15h00). Sabri Lamouchi a même évoqué en conférence de presse sa possible titularisation.

A coup sûr, Hatem Ben Arfa a coché cette case dans son calendrier depuis qu'il a signé à Rennes. Trois semaines pile après son arrivée et sa présentation en grandes pompes au Roazhon Park, le natif de Clamart (31 ans) y croisera dimanche le PSG (15h00). Son ancien club, celui où il rêvait d'évoluer depuis tout petit avant de déchanter une fois confronté à la réalité. Peu performant lors de sa première saison (zéro but en 23 matchs de L1 et 3 en 32 apparitions toutes compétitions confondues), il est ensuite resté à l'écart du groupe professionnel pendant 14 mois. La faute à des raisons extra-sportives plus que réellement liées au terrain, comme un symbole d'une carrière toujours freinée par son attitude parfois surprenante au moment où son talent était prêt à la (re)lancer. Mais il a tellement de potentiel que Ben Arfa suscite un grand espoir à chaque fois qu'il foule une pelouse.

Plus de titularisation en L1 depuis février 2017


Son but de la victoire sur penalty contre Jablonec jeudi en Ligue Europa (2-1) lui a suffi à faire la Une des journaux et à en faire la coqueluche de son nouveau public. Mais « HBA » n'a que 25 minutes dans les jambes, n'a plus commencé une rencontre comme titulaire depuis le mois d'avril 2017 et un quart de finale de Coupe de France à Avranches (0-4). En championnat, sa dernière titularisation remonte même au 7 février 2017 face à Lille (2-1). C'est pour ça que Sabri Lamouchi s'est efforcé de tempérer l'enthousiasme ambiant ce samedi en conférence de presse : « Il peut débuter, mais je doute qu'il puisse le terminer. Ce qui importe, c'est aligner la meilleure équipe possible. S'il doit débuter, il sait qu'il ne pourrait peut-être pas terminer, et s'il ne débute pas, on sait qu'il a la possibilité de rentrer, mais c'est aussi valable pour les autres. »

Tuchel : « Ce sera un match spécial pour lui »


Forcément, Ben Arfa attirera toute la lumière, qu'il soit sur le terrain ou sur le banc au coup d'envoi. L'ancien Lyonnais et Marseillais a un compte à régler avec le PSG et avec sa direction, même si ses coéquipiers sont toujours restés derrière lui, en dépit d'une situation parfois incompréhensible aux yeux du groupe. C'est ce qui le rendra si dangereux pour les Parisiens. Parce que l'ex-attaquant de Newcastle est un attaquant qui fonctionne en partie à l'orgueil, et ce trait de son caractère sera gonflé au maximum ce dimanche. « C'est un joueur très talentueux, c'est clair, a prévenu Tuchel samedi. C'est très difficile de parler de lui pour moi, parce que je ne le connais pas. Je suis sûr que ce sera un match spécial pour lui, où il jouera à son meilleur niveau. Quand il le fait, il est toujours un joueur très dangereux. » Ce joueur que le PSG n'a jamais vu, en partie parce qu'il ne lui en a pas donné l'occasion jusqu'au bout de son contrat de deux ans.



A voir aussi :
>>> Toute l'actu de la L1
>>>
Toute l'actu du Stade Rennais

Vos réactions doivent respecter nos CGU.