L1 - Rennes : Hatem Ben Arfa revient au Chaudron, trois ans après

L1 - Rennes : Hatem Ben Arfa revient au Chaudron, trois ans après©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 21 octobre 2018 à 07h40

Il y a trois ans, Hatem Ben Arfa avait humilié Saint-Etienne avec Nice lors de sa dernière visite à Geoffroy-Guichard. Au moment de retrouver le Chaudron avec Rennes, le joueur semble monter en puissance.

Il ne fallait pas le juger trop vite. C'est Sabri Lamouchi qui l'avait dit et répété dès les jours suivants l'arrivée d'Hatem Ben Arfa en Ille-et-Vilaine. Comme pour s'assurer que son nouveau joueur ne concentrerait pas trop d'attentes après un an et demi sans fouler une pelouse. Mais Hatem Ben Arfa reste un joueur à part, et sa présentation en grande pompe au Roazhon Park n'allait pas dans le sens de la discrétion voulue pour son entraîneur. Un paradoxe parmi d'autres pour l'international français, lancé en Ligue 1 malgré une forme loin d'être optimale. Un but sur penalty contre Jablonec, pour offrir la victoire au Stade Rennais dans le temps additionnel, a donné à l'idylle de faux airs de conte de fée, puis la réalité a rattrapé tout ce petit monde.

Hatem Ben Arfa a besoin de temps ?

Une passe décisive et un but avant la trêve


D'abord parce que les Rouge et Noir ont enchaîné les mauvais résultats jusqu'à glisser dangereusement en bas du classement. Ensuite parce qu'Hatem Ben Arfa avait effectivement besoin de temps pour prendre ses marques et que son influence s'est avérée plusieurs matchs de suite nulle sur le jeu de son équipe. Malgré cela, Sabri Lamouchi lui a maintenu sa confiance, convaincu que c'est en lui faisant enchaîner les rencontres que celui-ci retrouverait son meilleur niveau. Mieux, l'entraîneur rennais l'a mis dans les meilleures conditions, en passant en 4-4-2 lors d'un déplacement crucial à Monaco juste avant la trêve. Changement gagnant. La recrue rennaise a mené son équipe vers le succès avec une passe décisive et surtout un but de loin dans le dernier quart d'heure. Son premier en championnat depuis deux ans et demi. Une performance qui, paradoxalement, a ravi les observateurs sans ne susciter aucun emballement.

Lamouchi attend encore avant de s'enflammer


Parce qu'hormis ces deux actions clés, Hatem Ben Arfa a encore eu du mal à se situer dans le jeu sur la pelouse de Louis-II. « Souvenez-vous quand sont arrivés Hatem et M'Baye Niang. Tardivement, a rappelé Sabri Lamouchi en conférence de presse cette semaine. Hatem, même s'il nous a fait gagner à Monaco, sera mieux dans les semaines et dans les mois à venir que dimanche à Saint-Etienne. Mais il y a des choses très importantes qui nous montrent qu'il est sur la bonne voie. » Voilà pourquoi le joueur de 31 ans sera vraisemblablement encore titulaire ce dimanche après-midi à Geoffroy-Guichard (17h00). Une enceinte où il garde d'excellents souvenirs. Jamais battu dans le Chaudron, HBA y a même fait des misères aux Verts lors de sa dernière visite en septembre 2015. Avec Nice, il avait enchanté toute la France en prime time un dimanche soir, avec un doublé à la clé (1-4). Et à l'époque aussi, il était question de montée en puissance...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.